fbpx

7 tisanes pour soulager les petits maux du quotidien

© Foxys Forest Manufacture_shutterstock

Loin d’être réservées à nos grands-mères, les tisanes sont idéales pour atténuer et soulager certains maux du quotidien. Se relaxer, booster l’immunité, favoriser l’endormissement ou encore faciliter la digestion, il existe une tisane pour chaque problème. Quand on sait que la plupart des médicaments actuels sont faits à base de plantes, cela n’est guère surprenant. Découvrons ensemble les plus connues d’entre elles, ainsi que leurs principales propriétés.

Tisane, infusion, décoction, macération… Quelle différence ?

Si « tisane » est un terme générique, il existe plusieurs façons de préparer les boissons à base de plantes :

L’infusion, d’abord, consiste à faire tremper un peu de plantes séchées dans une tasse d’eau chaude pendant 10 min.

La décoction se prépare en faisant bouillir la plante pendant 3 minutes. Une méthode permettant de tirer le meilleur des plantes, mais qui peut aussi en abîmer certaines si on n’a pas les yeux sur le minuteur…

– Il est également possible de faire une macération dans de l’eau froide pendant 24 à 48h, mais cette technique est surtout valable pour les racines.

Avant de faire votre tisane, vérifiez donc quel mode de préparation est le plus adapté à la plante utilisée.

Les meilleures tisanes à boire au quotidien


La camomille

Efficace contre la fièvre et les nausées, la tisane de camomille favorise également la digestion, tout en aidant à lutter contre l’aérophagie.

Se préparant en infusion, elle est aussi très efficace contre les angoisses.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Yacy Botânica (@yacybotanica) le

La menthe

Stimulante et rafraîchissante, l’infusion de menthe aide surtout à réguler les fonctions digestives.

Agissant sur les intoxications gastro-intestinales et les infections de la bouche, elle est aussi très appréciée contre l’anxiété.

La reine des prés

Diurétique, dépurative et drainante lymphatique, l’infusion de reine des prés est idéale si vous souhaitez maigrir.

Possédant des propriétés analgésiques, elle s’est également fait connaître comme « l’aspirine végétale ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Gerome Villain (@geromevillain) le

La sauge

Bénéfique contre les douleurs de foie et d’estomac, la tisane de sauge favorise la digestion.

Recommandée en cas de fatigue, bronchite ou asthme, elle est surtout appréciée par les femmes en cas de problèmes de règles et bouffées de chaleur.

Le thym

En hiver, la tisane de thym est votre meilleure alliée contre les rhumes !

Tonique, anti-infectieux et antispasmodique, le thym aide en effet à combattre les angines, les petites infections ORL et les grippes.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Angélique Cohen Daneau (@angelique_cohen_daneau) le

Le tilleul

Vous avez du mal à trouver le sommeil ? Le tilleul est fait pour vous ! Reconnue pour ses effets sédatifs, la tisane de tilleul, calmante et apaisante, aide aussi à combattre la fièvre.

Elle peut également s’utiliser comme diurétique.

La verveine

Anti-inflammatoire, la verveine est surtout connue pour ses propriétés digestives et calmantes.

Idéale en cas de troubles du sommeil, elle s’associe parfaitement à la tisane de tilleul.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Rio Isabelle (@tonkamemotion) le

Précautions d’utilisation

Bien que les tisanes puissent sembler inoffensives, leurs substances actives peuvent parfois avoir des effets secondaires :

Reine-des-prés : fluidifiante sanguine, elle est notamment déconseillée aux personnes sous traitement anticoagulant
Menthe : diminue l’absorption de fer par l’organisme
Sauge : à trop forte dose, elle peut s’avérer neurotoxique

Avant de consommer une tisane, il est donc préférable de s’informer sur les possibles effets secondaires et autres contre-indications. Un conseil d’autant plus valable pour les femmes enceintes et allaitantes, les personnes atteintes de cancers hormonodépendants, ou sous traitement médicamenteux.

Il est également préférable de limiter les cures de tisanes à neuf jours, et de les espacer de deux à trois semaines.

Tags: / /