fbpx

Miel : de multiples bienfaits pour la santé

© Fascinadora_Shutterstock

Depuis toujours, le miel s’utilise comme un remède à de nombreux maux. Fabriquée par les abeilles à l’aide du nectar des fleurs, cette substance sucrée est effectivement un produit naturel aux multiples vertus. Apprécié en cosmétiques pour ses propriétés hydratantes et cicatrisantes, on le consomme également pour soulager maux de gorge, inflammations et parfois même, morsures de serpents. Petit récapitulatif de tous les bienfaits du miel pour la santé !

Propriétés et utilisations du miel

Antibactérien et anti-inflammatoire, le miel est fréquemment utilisé pour soulager les maux de gorge et calmer la toux.

Pur ou dans une tisane, il fait partie des remèdes de grand-mères les plus connus.

Cicatrisant et antiseptique, il aide également à soigner les aphtes et les brûlures légères. Il est parfois même utilisé en milieu hospitalier pour faciliter la cicatrisation des plaies et autres blessures.

Tout comme les prébiotiques – ces glucides jouant un rôle dans l’équilibre de la flore intestinale, le miel contribue au bon fonctionnement de nos intestins, et aide à nous maintenir en bonne santé.

Riche en antioxydants – et plus particulièrement en flavonoïdes, il prévient les maladies cardiovasculaires, certains cancers et les maladies neurodégénératives.

Notez que plus un miel sera foncé, plus il sera antioxydant.

Bien qu’il contienne autant de sucre et de calories que le sucre blanc, la cassonade ou le sirop d’érable, le miel possède enfin un indice glycémique plus faible que ces derniers. Il est donc préférable pour les personnes atteintes de diabète de l’utiliser en substitution aux autres sucres.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Aromajoie (@aromajoie) le

Bien choisir son miel

Il va de soi que, pour bénéficier de toutes ces vertus, le miel choisi doit être le plus pur et le plus naturel possible. Exit, donc, le miel de supermarché, souvent coupé au sirop de glucose artificiel.

À la place, préférez un produit artisanal, bio de préférence, et local ! Vous aurez ainsi la certitude d’avoir sous la main un miel de grande qualité.

Faites attention également à sa source florale, en fonction de ce pour quoi vous voulez l’utiliser.

Si tous les miels ont des propriétés similaires, certains répondent à des besoins spécifiques :

Le miel de thym, par exemple, sera parfait contre les maux d’hiver, quand le miel d’acacia se montrera plus utile comme régulateur intestinal.

Notez que votre miel peut cristalliser avec le temps. Contrairement aux idées reçues, cela n’altère en rien ses propriétés ! Cela veut simplement dire qu’il contient naturellement plus de glucose que de fructose. Il vous suffit de faire chauffer le pot quelques minutes au bain-marie doux (l’eau ne doit pas bouillir) pour lui rendre toute sa fluidité.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Leaconseillere Beaute-Bienetre (@lea.api.conseillere) le

Contre-indications

Bien que le miel soit excellent pour la santé, il reste un sucre. Mieux vaut donc ne pas en abuser et le consommer dans le cadre d’une alimentation variée et équilibrée.

Notez également qu’il est interdit de donner du miel à un enfant de moins d’un an.

En effet, sa flore microbienne intestinale étant immature, elle ne lui permet pas de digérer le miel correctement.

Or, ce dernier est potentiellement porteur d’une bactérie – la Clostridium botulinum, à l’origine du botulisme infantile, une maladie rare mais mortelle.

Si, au-delà d’un an, la digestion permet d’éliminer rapidement tout danger, ce n’est malheureusement pas le cas chez les tout-petits. Mieux vaut donc être prudent !

Tags: