fbpx

La médecine ayurvédique au secours des problèmes de digestion

© Sandra Cunningham / shutterstock.com

Médecine traditionnelle indienne, l’ayurvéda est reconnue comme étant l’une des médecines les plus efficaces au monde. Et pour cause : bien qu’elle puisse soigner de nombreuses maladies, elle s’attarde davantage sur le fait de les prévenir et donc, de les éviter. Signifiant « connaissance de la vie », l’ayurvéda est d’ailleurs tout particulièrement attentive à la bonne digestion et vise à réduire considérablement les problèmes digestifs, afin de bien nourrir le corps et d’éviter que les toxines n’aillent se loger dans l’organisme.

« Mieux vaut prévenir que guérir »

Voilà le mantra de l’ayurvéda, médecine millénaire qui compte désormais de plus en plus d’adeptes en Occident. Basée sur l’auto-observation, elle encourage donc chacun à être plus attentif aux signaux du corps et à déceler les éventuels problèmes. Dans le cas d’une mauvaise digestion, les flatulences, ballonnements, ventre dur, constipation, diarrhées, reflux gastriques ou encore nausées après les repas sont des signes nous alertant qu’il est temps d’agir. Si les causes peuvent être variées, les solutions, quant à elles, sont très faciles à mettre en place au quotidien.

De bonnes habitudes à prendre au quotidien

En ayurvéda, la digestion est liée à l’élément du Feu. Afin de le réactiver ou de le maintenir en bonne forme, il existe donc plusieurs astuces et bonnes habitudes à mettre en place :

Préférer les boissons chaudes

Un verre d’eau tiède le matin à jeun vous permet de nettoyer vos intestins, de réveiller votre système digestif en douceur et de mettre en route le feu de la digestion. Pour la soutenir et l’améliorer, optez également pour une tisane ou une infusion 15 minutes avant chaque repas. A contrario, évitez les boissons froides ou fraîches avant, pendant ou après les repas : vous risquez d’éteindre le feu digestif !

Ne pas surcharger votre estomac

Afin de vous assurer une bonne digestion, essayez de ne pas manger jusqu’à plus faim. Dans l’idée, après un repas, votre estomac doit contenir 1/3 de liquide, 1/3 de solide et 1/3 de vide. Cela favorise la descente du bol alimentaire et permet d’éviter d’éventuels reflux gastriques. Pour limiter les reflux et les ballonnements, il est donc conseillé de ne pas trop surmener votre appareil digestif.

Attendre 3h entre chaque repas

Tout comme vous, après une bonne journée de travail, votre système digestif a besoin de se reposer après avoir travaillé. Veillez donc à respecter un délai de 3h minimum entre vos repas principaux, pour lui laisser le temps de bien digérer la totalité du bol alimentaire et de se reposer un peu avant de recommencer. Vous aurez ainsi moins de problèmes d’inconfort et/ou de nausées.

Ne pas manger de fruits après le repas

Mangez-les 30 min avant ou 1h après, au minimum. En effet, ils ne doivent pas se mélanger aux autres aliments, au risque de provoquer des fermentations. La digestion s’en trouverait ainsi troublée et deviendrait difficile. Finies donc les mandarines ou les pommes en dessert ! Préférez les manger lorsque vous avez un petit creux, histoire de patienter jusqu’au prochain repas…

Une fois ces habitudes mises en place, vous ne devriez plus avoir de problèmes de digestion ! À moins que vous n’abusiez trop des bonnes choses…

Tags: / / / /