L’huile essentielle de menthe poivrée : bienfaits et utilisations

© showcake /shutterstock.com

Figurant au top trois des huiles essentielles à avoir chez soi, la menthe poivrée (Mentha piperita) est en effet un produit miracle qu’il fait bon de toujours garder à portée de main. A ne pas confondre avec la menthe pouliot, la menthe douce, la menthe glaciale, la menthe marocaine ou encore la menthe bergamote, l’huile essentielle de menthe poivrée doit pourtant être utilisée avec beaucoup de précautions et ne convient pas à tout le monde.

L’huile essentielle de menthe poivrée et ses incroyables propriétés

Véritable couteau-suisse de la trousse à pharmacie au naturel, la menthe poivrée a de nombreux bienfaits : antalgique local par « effet froid », elle est aussi tonique et stimulante pour le coeur. Antibactérienne, antivirale, antifongique et antiparasitaire, elle peut également venir à bout de tous les germes, microbes, champignons et autres micro-organismes néfastes pour votre santé ou votre intérieur, qu’elle soit utilisée seule ou, dans certains cas, au sein d’une synergie d’huiles essentielles. Antispasmodique, anti-inflammatoire, cholagogue (facilite l’évacuation de la bile vers l’intestin) et cholérétique (favorise la sécrétion de la bile par le foie), elle a enfin des propriétés bénéfiques pour l’ensemble du système digestif.

Principales utilisations

De part son effet antalgique, la menthe poivrée est diablement efficace contre les douleurs et les migraines. Pour vous soulager, appliquez 1 goutte pure sur un doigt puis massez les tempes et le front, en faisant très attention à ne pas vous en mettre dans les yeux. Pour les digestions difficiles ou les crises de foie, 2 gouttes sur un sucre à dissoudre dans une infusion, vous seront bénéfiques en fin de repas. Luttez contre la fatigue physique, mentale ou sexuelle en prenant 1 goutte pure sous la langue, 3 fois par jour, jusqu’à amélioration. Retrouvez une haleine fraîche en mettant 1 goutte de menthe poivrée sur un comprimé neutre. Enfin, calmez les nausées, vomissements et maux de transport avec 1 goutte pure sous la langue, ou en inhalation directement au dessus du flacon.

Dangers et contre-indications

Malgré ses bienfaits, l’huile essentielle de menthe poivrée ne peut pas être utilisée par tout le monde. Elle est donc à proscrire chez la femme enceinte, quel que soit le stade de grossesse. En cas de nausées, optez plutôt pour l’hydrolat de menthe poivrée. Interdiction absolue également de l’utiliser chez les nourrissons, bébés et enfants de moins de 8 ans. Contenant des cétones neurotoxiques (dangereuses seulement à très haute dose chez l’adulte), elle peut en effet provoquer un spasme très dangereux pour eux. Les personnes épileptiques ou sensibles, sous peine de réactions inattendues, doivent elles aussi l’éviter. Enfin, quel que soit votre âge ou votre état de santé, elle ne doit en aucun cas devenir une habitude et se substituer à un avis ou traitement médical.

Pour en savoir plus sur les dangers et mises en garde relatives à l’utilisation des huiles essentielles, c’est par ici !

Vous l’aurez compris, l’huile essentielle de menthe poivrée, si elle est un véritable trésor de la nature, peut également s’avérer dangereuse si on ne l’utilise pas correctement ou à trop fortes doses. Gardez-la donc précieusement près de vous, au cas où une violente migraine ou une vilaine indigestion feraient leur apparition, mais n’abusez jamais de ses bienfaits et laissez-la surtout bien hors de portée de vos enfants !

Tags: /