fbpx

Bienfaits et usages du savon d’Alep

© Mallmo / shutterstock.com

Très à la mode ces derniers temps, le savon d’Alep n’est pourtant pas né de la dernière pluie. Plus vieux savon du monde avec pas moins de 3000 ans d’existence, il est traditionnellement fabriqué à partir d’huile d’olive et d’huile de baies de laurier : des produits 100% naturels lui conférant d’incroyables propriétés pour la peau et les cheveux des petits et des grands. Hypoallergénique, surgras, apaisant et antiseptique, il s’utilise aussi bien en savon qu’en shampoing ou en masque pour le visage… Retour sur ses nombreux bienfaits et usages !

4 utilisations du savon d’Alep

Sous la douche

N’oublions pas qu’avant d’être un produit de soin, le savon d’Alep est avant tout… un savon ! S’il s’utilise donc comme tel, il a cependant la particularité de s’adapter à toutes les peaux, mêmes les plus sensibles comme celles des bébés.

En tant que shampoing

Très efficace pour lutter contre les pellicules et les démangeaisons du cuir chevelu, il peut sans problème être utilisé en shampoing 1 à 2 fois par semaine et ce, pour toute la famille !

En mousse à raser

Comme la plupart des savons naturels, le savon d’Alep remplace très bien les mousses ou crèmes à raser. Pour les hommes comme pour les femmes, il permet un rasage en douceur et a l’avantage de ne pas irriter la peau.

En masque de beauté

Sur peau humide, faites mousser votre pain de savon et laissez agir quelques minutes, le temps de prendre votre douche par exemple, puis rincez à l’eau claire. Votre peau en sortira purifiée en profondeur.

Ses bienfaits pour les peaux à problèmes

Recommandé par de nombreux dermatologues, ce savon ancestral a des vertus apaisantes, antiseptiques et désinfectantes, le rendant très utile dans le soin de certaines maladies de peau. Ainsi, les personnes souffrant d’eczéma, de psoriasis, d’acné ou encore de dermatoses ont tout intérêt à l’utiliser au quotidien en complément de leur traitement ! Afin de vous soulager davantage, veillez à rétablir le pH de votre peau à l’aide d’un hydrolat apaisant et calmant (lavande, bleuet, camomille romaine), puis de la nourrir en profondeur avec une huile végétale adaptée (macadamia, nigelle, amande douce).

Mais notez que plus le pourcentage de baies de laurier sera élevé (entre 20 et 55%), plus les résultats seront probants. Les personnes présentant une peau saine, quant à elles, préféreront un savon d’Alep avec un pourcentage de laurier beaucoup plus bas (entre 0 et 20%), afin de ne pas l’assécher inutilement.

Attention aux faux savons !

Lorsque vous achetez un savon d’Alep, faites bien attention aux contrefaçons. Un vrai savon d’Alep aura une apparence rustique et irrégulière. D’une couleur pouvant aller du brun au vert foncé. Il doit également être orné du sceau de la savonnerie dans laquelle il a été fabriqué. Côté ingrédients, il ne doit contenir que de l’eau, de la soude, de l’huile d’olive et de l’huile de baies de laurier.

Évitez donc les savons trop lisses, colorés, sans odeur ou au contraire trop parfumés, contenant de l’huile de palme et dérivés ou des conservateurs. Préférez également le savon d’Alep en pavé solide plutôt que sous forme liquide. Ainsi il sera plus hydratant et efficace pour votre peau, et ne contiendra aucun ingrédient superflu.

Tags: