fbpx

Vinaigre de cidre : pourquoi devrions-nous tous en consommer ?

© mythja / shutterstock.com

Maux d’estomac, rhume et baisse d’énergie ne seront bientôt qu’un lointain souvenir. Et cela, grâce à un aliment que certains possèdent déjà à portée de main : le vinaigre de cidre. Tour d’horizon des nombreux bienfaits de ce partenaire santé et bien-être prodigieux.

Issu de la fermentation de la pomme, le vinaigre de cidre, aussi appelé « élixir de jouvence » par nos aînés, est riche en vitamines (A, B1, B2, C et P), acides essentiels, minéraux, enzymes, oligo éléments et pectine, une substance qui fait des miracles au niveau de l’estomac. À condition de l’acheter non pasteurisé. La pasteurisation, présente chez la quasi-totalité des vinaigres de cidre industriels, élimine en effet la plupart des substances susmentionnées. Des colorants artificiels et des conservateurs s’ajoutent à leur tour dans la composition.

Préférez un vinaigre de cidre bio, fabriqué de manière artisanale, que vous reconnaissez au dépôt gélatineux présent au fond de la bouteille. Un gage d’authenticité qui vous permet de bénéficier pleinement de ses nombreuses vertus pour la santé.

Le vinaigre de cidre contre les problèmes digestifs

Les pectines présentes dans sa composition aident à apaiser les spasmes intestinaux, stimuler la digestion et renouveler la flore intestinale. Ballonnements, constipation et flatulences sont ainsi mis à mal par ce remède de grand-mère qui s’avère également d’une aide précieuse en cas d’intoxication alimentaire. La raison : il favorise l’élimination des bactéries responsables des maux d’estomac présentes dans le système digestif.

Comment l’utiliser ? Au quotidien, diluez l’équivalent de deux cuillères à café de vinaigre dans un verre d’eau tiède et buvez le mélange 30 minutes avant chaque repas. Idéal pour contrer les effets négatifs des délicieuses raclettes, fondues et autres joyeusetés hivernales trop riches pour l’estomac.

Le vinaigre de cidre contre les maux de gorge, le rhume et le nez bouché

Antibactérien, antiviral et antifongique, le vinaigre de cidre élimine les bactéries responsables de l’irritation et des démangeaisons situées au niveau de la gorge. Dans ce cas de figure, il s’utilise en gargarisme, dans un verre rempli de moitié par une quantité égale de vinaigre de cidre et d’eau. Employez cette technique jusqu’à quatre fois par jour, en espaçant chaque gargarisme d’au minimum une heure.

Si la grippe ou le rhume vous jouent de vilains tours, mélangez une cuillère à café de vinaigre de cidre avec deux cuillères à soupe de miel, à consommer toutes les quatre heures. Les symptômes devraient progressivement disparaître dans les trois jours.

Enfin, pour décongestionner votre nez, diluez deux cuillères à café de vinaigre de cidre dans un verre d’eau chaude et avalez le mélange. Le potassium qu’il contient dissout les mucosités et l’acide acétique détruit les germes responsables de la congestion nasale. Réitérez l’opération jusqu’à quatre fois par jour si nécessaire.

Le vinaigre de cidre contre la fatigue musculaire

Que vous ayez un petit coup de mou qui se traduit par une fatigue musculaire ou que vous pratiquiez une activité physique de manière régulière, les acides aminés, le potassium et certaines enzymes présentes dans le vinaigre de cidre sont de véritables antidotes pour vos muscles malmenés.

Deux manières de l’utiliser :
Une cuillère à soupe de vinaigre de cidre dans un bol de soupe (maison, n’est-ce pas…) ou un verre d’eau chaude après une activité physique ou dès que la fatigue musculaire apparaît.
Deux grands verres de vinaigre de cidre et une poignée de gros sel dans l’eau tiède de votre bain.

Ces deux techniques vont permettre à votre organisme de faire le plein de sels minéraux, dont la carence est l’un des principaux facteurs de la fatigue musculaire.

Quels sont les autres bienfaits du vinaigre de cidre ?

Parce qu’elles sont extrêmement nombreuses, on fait un petit tour d’horizon rapide des vertus du vinaigre de cidre :

– L’acide acétique qu’il contient réduit la rétention d’eau.
– Il coupe l’appétit, favorisant ainsi la perte de poids.
– Ce même acide acétique réduit pareillement le mauvais cholestérol.
– En bain de bouche (une cuillère à café pour deux cuillères à soupe d’eau), le vinaigre de cidre vient à bout de la mauvaise haleine en éliminant les bactéries. Cette pratique permet également de nettoyer les taches et blanchir les dents.
– Son acidité élimine les pellicules et réduit leur apparition. Deux fois par semaine, mélangez une quantité égale de vinaigre de cidre et d’eau et vaporisez le mélange sur vos cheveux. Laissez agir une trentaine de minutes avant de vous les laver avec votre shampoing habituel.
– Le vinaigre de cidre lutte efficacement contre les problèmes d’acné, l’eczéma, le psoriasis ou encore la peau d’orange. Pour éviter les brûlures, évitez le contour des yeux et diluez-le dans une quantité égale d’eau. Appliquez le mélange sur une peau propre, laissez agir cinq minutes et rincez à l’eau tiède.
– Il vient à bout des varicositésgrâce à ses effets tonifiants qui réactivent la circulation sanguine. Quotidiennement, imbibez un chiffon avec du vinaigre de cidre pur et positionnez-le une vingtaine de minutes sur la zone concernée.

Quelles sont les contre-indications du vinaigre de cidre ?

Son acidité pouvant abîmer la paroi de l’estomac, de l’oesophage et l’émail des dents, il est déconseillé de consommer du vinaigre de cidre en trop grande quantité et de l’utiliser pur. Diluez-le toujours avec de l’eau ou avec du miel pour atténuer son pH. En cas de prise quotidienne, une pause d’une semaine par mois est conseillée pour éviter lesdits risques.

Enfin, si vous prenez des médicaments, souffrez de gastrite, de reflux gastro-oesophagien ou de graves ulcères, demandez conseil à votre médecin.

Malgré ces contre-indications, le vinaigre de cidre reste un formidable allié santé, abordable et parfait pour assaisonner les salades, que vous devriez toujours avoir à portée de main.

Tags: