fbpx

Protection hygiénique : mes règles zéro déchet

© David Pereiras / shutterstock.com

En avril 2017, France 5 crée un tollé médiatique en diffusant le reportage « Tampon, notre ennemi intime », documentaire alarmant sur la composition de cette protection hygiénique, devenue pourtant incontournable dans notre quotidien de femme. De même pour les serviettes jetables… On retrouverait dans ces deux protections féminines, des substances toxiques, au plus près de notre intimité, pouvant être dangereuses à long terme.

Stop aux produits toxiques dans ma culotte

Cristaux de polyacrylate, dioxines, glyphosates, pesticides organochlorée et pyréthrinoïdes… Autant de termes barbares qui entrent dans la composition de notre protection hygiénique et qui ont été pointés du doigt par l’INC.

Les serviettes et tampons, alors révolutionnaires pour la vie des femmes, se révèleraient dangereuses pour notre santé.

Pourtant, 13 fois par an et environ 520 fois dans une vie, la femme voit un cycle menstruel s’écouler et ses règles apparaître.

Période pas toujours évidente pour toutes, elle ne doit pas pour autant nous empêcher de réaliser toutes nos activités du quotidien.

Mais alors quelle protection hygiénique non toxique pour notre corps et non polluante pour la planète utiliser ?

La « cup » : la protection hygiénique écologique et zéro déchet

Si vous êtes dans une démarche de vie plus saine et écolo friendly, c’est tout naturellement que vous vous tournerez vers le système de « cup » pour remplacer vos tampons classiques.

Il en existe maintenant de nombreuses marques comme Lunacopine ou Mooncup, accessibles en magasins Bio et même en grandes surfaces.

La “Cup” (ou “Coupe menstruelle” en français) se présente tel un petit entonnoir en silicone, que l’on positionne dans le vagin afin qu’il puisse recueillir les pertes de sang.

On peut garder la « cup » jusqu’à 8 heures en fonction de son flux, soit toute une journée de travail.

Il est également possible de la garder notamment la nuit, pendant le sport ou à la piscine. Aucune sensation désagréable ne se fait sentir à aucun moment.

Il suffira, au bout de quelques heures, de tirer sur la petite languette pour la sortir du vagin, de la vider dans un évier ou directement dans les WC et de la rincer à l’eau chaude.

Il est possible de la réutiliser immédiatement après…

Les serviettes périodiques lavables et réutilisables

Parfois, la coupe menstruelle peut faire peur ou déranger, surtout si nous sommes habituées à porter des serviettes périodiques.

Pas de panique, nous assistons au grand retour des serviettes périodiques lavables… oui oui vous avez bien lu, lavables et donc réutilisables !

Ces serviettes, en coton bio traité antibactérien et antimicrobien, sont très absorbantes et évitent ainsi fuites et odeurs désagréables.

Elles se placent dans la culotte et se clippent à l’aide d’un petit bouton pression très discret.

Il suffit après usage de la passer à l’eau froide puis directement à la machine selon les consignes des différentes marques.

Au travail ou à l’école si vous avez besoin de changer de protection hygiénique il suffit simplement de retourner votre serviette usagée et de la clipper.

Imperméable et anti-odeur, votre sac à mains et l’odorat de vos collègues ne craignent rien.

De plus en plus de marques proposent ce type de protection périodique réutilisable, parmi elles Plim, Dans ma culotte ou encore Lilinappy, toutes de fabrication française.

La culotte spécial règles

Elle est en vogue en ce moment, et on entend parler d’elle de plus en plus : la fameuse culotte de règles.

Mais attention, on ne parle pas ici de la culotte de grand-mère informe et disgracieuse. C’est une culotte en microfibres qui intègre une protection hygiénique efficace et discrète à la fois.

La marque américaine Thinx possède par exemple différents modèles pour répondre à tous les besoins des femmes en fonction de leur flux.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, elle sait se faire invisible sous les vêtements. Au final, rien ne change vraiment de la serviette lavable. Il suffit de la rincer et de la mettre en machine pour la retrouver propre pour son prochain cycle.

Infos à connaître sur le cycle menstruel

42 ans de menstruation, 520 cycles, 2250 jours environ durant lesquels les femmes ont leurs règles tout au long de leur vie.

– Les femmes dépensent en moyenne 23 500 € pour leurs règles (protections hygiéniques, antidouleurs, nouveaux sous-vêtement, …). Une raison de plus de passer au 0 déchet !

– Le sang n’est pas “sale” et ne sent pas “mauvais”. C’est la macération de celui-ci dans une serviette jetable qui donne cette odeur… pas toujours plaisante pour nos narines !

– Les règles sous contraception hormonale n’en sont pas vraiment… effectivement, puisqu’aucune ovulation n’a lieu ! Ce sont de « fausses » pertes de sang destinées à rassurer les femmes.

– Toutes les femmes ne sont pas égales au niveau de la douleur. Découvrez également nos astuces naturelles pour soulager les règles douloureuses.

Tags: / /