fbpx

Lutter contre le mal des transports avec les huiles essentielles

© pexels.com

Voiture, train, bateau ou avion : impossible pour vous de voyager ne serait-ce que quelques minutes, sans avoir le mal des transports. Comment faire, alors, pour supporter nausées, vertiges, acouphènes ou maux de tête lors de votre prochain départ en vacances, sans pour autant vous assommer à grands coups de médicaments ? Ne vous inquiétez pas, nous avons la solution ! Découvrez sans plus attendre comment lutter contre le mal des transports avec… les huiles essentielles !

La menthe poivrée, reine parmi les reines

Anti-nauséeuse par nature grâce au menthone qu’elle contient, l’huile essentielle de menthe poivrée est un antispasmodique très réputé. Supprimant les spasmes digestifs et intestinaux, elle agit en effet sur les contractions de l’intestin grêle. Elle empêche de ce fait l’apparition de crampes d’estomac et de nausées.

Contenant du menthol, elle lutte également contre les maux de tête, et s’avère donc très efficace en cas de mal des transports. Rafraîchissante, elle peut enfin vous aider à mieux supporter la chaleur, facteur aggravant de ce mal bien répandu, mais aussi lutter contre le nez bouché ! Pratique lors des voyages en avion…

La cardamome, contre les spasmes abdominaux

Pour éviter d’avoir mal au coeur, mieux vaut que le système digestif fonctionne correctement. Spécialisée dans les troubles digestifs, et plus particulièrement dans l’expulsion des gaz intestinaux (très glamour, on sait), l’huile essentielle de cardamome lutte contre les nausées et les spasmes musculaires, en agissant directement sur le système nerveux.

Grâce à elle, vous retrouverez également votre appétit, souvent perdu en cours de route ! Eh oui, un ventre vide a tendance à accentuer les nausées, ou à les déclencher. Mieux vaut donc manger un peu !

Le petit grain bigarade, pour réduire le stress

Maux de tête, oreilles bouchées, estomac serré, si tous ces symptômes peuvent découler d’un changement brutal de pression atmosphérique, ils peuvent aussi venir du stress causé par le voyage (peur de l’avion, claustrophobie, etc.).

Riche en linalol, un alcool permettant d’augmenter le taux de dopamine et donc de calmer l’excitabilité, le petit grain bigarade a cette particularité de réduire le stress et de rééquilibrer l’humeur. Calmant et relaxant, il aide à dissiper rapidement les troubles liés au mal des transports. Une goutte en massage autour (surtout pas dedans) du conduit auditif peut également soulager les oreilles bouchées !

Mal des transports : une solution pour chacun

Adultes et enfants de + de 6 ans :

Dans un flacon codigoutte ambré, mélangez :

40 gouttes de menthe poivrée
20 gouttes de cardamome
20 gouttes de petit grain bigarade

Ingérez 2 gouttes de cette synergie (sur un morceau de pain ou un comprimé neutre) selon les besoins, mais jamais plus de 6 fois par jour.

Femmes enceintes et enfants de + de 3 ans :

Dans un flacon adapté, mélangez :

40 gouttes d’huile essentielle de citron (en remplacement de la menthe poivrée, contre-indiquée ici)
20 gouttes de cardamome
20 gouttes de petit grain bigarade

Prenez 1 goutte du mélange, dès l’apparition des nausées, 3 fois par jour grand maximum.

Bébés, dès 3 mois :

Toujours dans un flacon codigoutte, mélangez :

10 gouttes d’huile essentielle de cardamome
10 gouttes d’huile essentielle de petit grain bigarade
80 gouttes d’huile végétale de noisette (idéale pour diluer les HE et protéger la peau de bébé)

Appliquez 3 gouttes sur le ventre et 3 gouttes dans le bas du dos, avant le départ. A renouveler si besoin, pas plus de 4 fois par jour.

Nous rappelons que les huiles essentielles doivent être utilisées avec parcimonie, en respectant les doses conseillées. En cas de doute, n’hésitez pas à demander conseil à votre aromathérapeute ou à votre pharmacien.

Tags: / / /