Quelles sont les huiles essentielles autorisées pendant la grossesse ?

© GOLFX / shutterstock.com

Vous le savez, les huiles essentielles, bien que naturelles, sont des produits extrêmement concentrés et potentiellement dangereux s’ils sont mal utilisés. En règle générale, il est donc fortement déconseillé de les utiliser tout au long de la grossesse et parfois même au cours de l’allaitement, afin de ne pas mettre la santé de bébé en danger. Il existe toutefois une liste restreinte d’huiles essentielles sans danger pour les femmes enceintes.

Afin de vous garantir une grossesse sereine et sans risque, pour vous comme pour votre futur enfant, voici donc les règles à respecter, ainsi que la liste des huiles essentielles autorisées au cours des prochains mois !

Des règles d’or à respecter

Bien que certaines huiles essentielles puissent être utilisées sans problème au cours de la grossesse, il est cependant défendu d’y avoir recours pendant les trois premiers mois, sauf avis médical contraire. Pour ne prendre aucun risque, évitez donc les huiles essentielles pures ainsi que tous les cosmétiques ou produits de soin qui en contiennent, avant le second trimestre.

Optez plutôt pour les hydrolats correspondants, bien plus adaptés à votre situation et sans contre-indication ! Contenant un très faible pourcentage d’HE, ils seront efficaces sans être dangereux pour votre enfant. En cas de nausées matinales ou de jambes lourdes, par exemple, l’hydrolat de menthe poivrée saura remplacer l’huile essentielle du même nom à la perfection !

Enfin, si la diffusion et l’inhalation sont possibles pour certaines HE, privilégiez toutefois la voie cutanée, en évitant les massages sur les zones du corps à proximité du futur bébé. La voie orale quant à elle est à proscrire, sauf avis médical contraire. Dans tous les cas, respectez scrupuleusement les conseils d’utilisation ainsi que les dosages préconisés pour chaque huile essentielle.

Dernière recommandation : quel que soit le problème, ne tardez pas à consulter si celui-ci s’aggrave, malgré vos soins. Demandez toujours l’avis de votre médecin en cas de doute, surtout s’il s’agit de fièvre (grippe, angine, bronchite, etc.), d’infection urinaire, de maux de tête intenses, persistants ou inhabituels, de douleurs abdominales ou encore de vomissements répétés.

Les huiles essentielles autorisées pendant la grossesse

Pouvant être utilisées à partir du 4ème mois de grossesse, les HE qui suivent ne nécessitent pas d’avis médical particulier. Ce qui ne vous dispense pas de respecter les précautions d’emploi :

Arbre à thé (tea tree)
Camomille romaine
– Cardamome
Citron
– Eucalyptus citronné
Eucalyptus radié
– Inule odorante
– Laurier noble
Lavande vraie ou fine
– Lavandin super
– Mandarine verte
– Marjolaine à coquilles
– Néroli
Petit grain bigaradier
Ravintsara
– Saro
– Thym à Thujanol
– Verveine odorante

Bien qu’elles soient sans danger, ne prenez pas les huiles essentielles suivantes sans avis médical. Et comme toujours, respectez bien la posologie indiquée par votre médecin ou pharmacien :

– Basilic
Camomille matricaire
– Ciste
– Cyprès de Provence
– Épinette noire
– Gaulthérie odorante
Géranium Rosat
Gingembre
Lavande aspic
– Lentisque pistachier
– Menthe des champs
Niaouli
– Romarin à verbénone
– Tanaisie annuelle
– Thym à feuilles de sarriette
Ylang Ylang

Inutile de préciser que les huiles essentielles ne figurant pas dans ces listes sont à proscrire, sauf cas particulier et avis médical contraire. Vous voilà désormais parée à aborder votre grossesse avec sérénité !

*HE : Huile(s) essentielle(s)

Tags: / / / / /