fbpx

Comment utiliser l’huile essentielle de palmarosa

© pexels.com

Antibactérienne, anti-pelliculaire et excellente contre les problèmes de peau, l’huile essentielle de palmarosa est une formidable alliée qui va vous aider à combattre efficacement les petits désagréments du quotidien. La preuve avec ces 3 bienfaits.

L’huile essentielle de palmarosa, un déodorant naturel sensationnel

Qu’elle soit liée au stress ou à un dérèglement hormonal, la transpiration a tendance à favoriser le développement des mauvaises odeurs. Que faire ? Multiplier discrètement les pschitt de déodorant tout au long de la journée ? Pourquoi pas, mais à force, des taches jaunes ou blanches risquent d’apparaître sur vos vêtements. Une solution alternative, et 100% naturelle, consiste à utiliser l’huile essentielle de palmarosa.

Tous les matins, sur des aisselles propres et sèches, appliquez 1 goutte d’HE de palmarosa. Ses propriétés antibactériennes vont empêcher la multiplication des bactéries, principales responsables des mauvaises odeurs. Le tout sans laisser de traces sur vos habits de lumière. Si au cours de la journée, ou juste avant l’afterwork improvisé, un petit « raccord » se fait ressentir, pensez à laver et sécher vos aisselles au préalable. Histoire de vous débarrasser des bactéries plutôt que de les emprisonner…

NB : l’huile essentielle de palmarosa n’est pas un anti-transpirant mais un déodorant. Elle ne vous empêche pas de transpirer mais stoppe la prolifération des bactéries, et donc l’apparition des mauvaises odeurs.

Retrouvez également notre tuto : je fabrique mon déodorant maison entièrement naturel.

L’huile essentielle de palmarosa, un anti-pelliculaire imparable

Stress, changement de température, pollution, problèmes alimentaires… Si les raisons de leur apparition sont nombreuses, le résultat est souvent le même. Les pellicules s’accompagnent généralement de démangeaisons et sont inesthétiques au possible. Qu’elles restent suspendues à nos cheveux ou, pire, se déposent sur nos épaules au vu et au su de tous. Avant de stresser, et de vous gratter davantage, faites confiance aux vertus de l’huile essentielle de palmarosa qui va assainir en douceur votre cuir chevelu.

Comment l’utiliser ?

Mélangez deux gouttes de cette HE antibactérienne et cicatrisante avec une noisette de votre shampooing ou votre après-shampoing. Massez délicatement et rincez abondamment. La desquamation se réduira progressivement jusqu’à disparaître au bout d’une semaine généralement.

Pour plus d’efficacité, il est possible d’associer le palmarosa avec l’une des huiles essentielles suivantes : ylang-ylang, cèdre d’Atlas, géranium rosat ou laurier noble. Là encore, mélangez une goutte de chaque HE à votre dose de shampoing ou votre après-shampoing.

NB : il est possible de confectionner son propre shampoing antipelliculaire composé d’une base lavante neutre, de plusieurs huiles essentielles aux bienfaits adaptés et d’une pincée de bicarbonate de soude. Intéressé(e) ? Direction notre tuto : je fabrique mon shampoing anti pelliculaire 

L’huile essentielle de palmarosa, une alliée beauté remarquable pour notre peau

Acné, eczéma et sécheresse ont un point commun : ils détestent l’huile essentielle de palmarosa. Il faut dire qu’elle n’est pas tendre avec eux. Antibactérienne, antiseptique, régulatrice de sébum, hydratante, apaisante ou encore cicatrisante. Ses propriétés sont de véritables plaies pour ces désagréments qui peuvent malgré tout, mettre à mal votre mental de champion(ne).

Dans le cas de l’acné, si vous avez peu de boutons :

Il est possible d’appliquer une goutte de cette huile essentielle directement sur la surface incriminée à l’aide d’un coton-tige. Pour traiter une zone plus large, une dilution à 1% (contre 20% pour le reste du corps, hors muqueuses) est recommandée. Pour y parvenir, mélangez une goutte d’HE de palmarosa avec une cuillère à café d’huile végétale, comme l’HV d’amande douce, fortifiante et cicatrisante, ou celle d’avocat, protectrice et régénérante.

Si votre peau présente une sécheresse :

Combinez une goutte d’huile essentielle de palmarosa avec une goutte de lavande fine (calmante) et de ciste (anti-inflammatoire), diluées dans une cuillère à café d’huile végétale. Idem si vous souffrez d’eczéma : remplacez la lavande fine par la lavande aspic, qui permettra en prime de réduire les démangeaisons et les douleurs grâce à ses propriétés antalgiques.

Pour un résultat efficace, ces remèdes sont à appliquer le matin et avant le coucher, sur une peau propre et sèche.

NB : formidable régénérateur cutané, le palmarosa permet également de lutter efficacement contre le vieillissement de la peau et, par extension, l’apparition des rides. Pour contrer les effets de l’âge, concoctez-vous une synergie avec cette dernière et les HE de géranium rosat (antioxydante), lavande aspic (cicatrisante et régénérante) et ciste qui favorise la production d’oestrogènes. Le tout doit être bien évidemment mélangé avec une huile végétale en respectant la dilution à 1% mentionnée plus haut.

Bonus : l’huile essentielle de palmarosa contre le stress

Last but not least, cette huile essentielle permet également de lutter contre le stress par voie olfactive. Ici, deux manières de l’utiliser :

Mélangée à proportion égale avec l’HE de bois de rose ou de Hô dans un diffuseur d’huiles essentielles, elle permet d’assainir la pièce et de se relaxer.
En respirant quelques secondes le palmarosa depuis son flacon pour réduire immédiatement le stress. Il est également possible d’en déposer une goutte sur votre poignet et de le porter à votre visage lorsque le besoin s’en fait ressentir au cours de la journée.

Quelles sont les contre-indications d’utilisation de l’huile essentielle de palmarosa ?

L’HE de palmarosa est proscrite durant les trois premiers mois de grossesse et pour les femmes allaitantes. Elle est en revanche autorisée pendant l’accouchement, sur avis médical, puisqu’elle stimule l’utérus.
L’huile essentielle de palmarosa est contre-indiquée chez les bébés et enfants de moins de 6 ans sans avis médical préalable.
Il est préférable de consulter un spécialiste de santé si vous êtes asthmatique avant de l’utiliser également.
Comme la plupart des huiles essentielles, des risques d’allergies sont possibles. Faites un test d’application en déposant une goutte dans le pli du coude. Si aucune rougeur ou démangeaison n’apparaît dans les 48 heures, vous n’êtes, a priori, pas allergique au palmarosa.

Dans tous les cas, avant de vous auto-proclamer apprenti(e) chimiste, n’hésitez pas à demander l’avis d’un spécialiste.

Pour en savoir plus sur les dangers et mises en garde relatives à l’utilisation des huiles essentielles, c’est par ici !

Tags: /