fbpx

Les cires naturelles à utiliser en cosmétique maison

© P-fotography / shutterstock.com

Dès qu’on parle de cosmétique maison, il est tout de suite question d’huiles végétales, de beurres, d’hydrolats et d’huiles essentielles. Mais on oublie très souvent de parler des cires naturelles, idéales pour stabiliser des émulsions, apporter de la texture aux crèmes ou solidifier les baumes et rouges à lèvres. Cire d’abeille, cires végétales, jojoba… quelles sont donc ces cires et quelles sont leurs exactes propriétés ? Faisons ensemble le tour de la question !

La cire d’abeille, reine des cires naturelles

Sans doute la plus utilisée de toutes. Bien qu’elle ne soit pas un très bon émulsifiant, elle possède un fort pouvoir filmogène. En d’autres termes, elle dépose un film protecteur sans pénétrer la peau et la préserve des agressions extérieures. Alliée de choix pour le soin des peaux sèches ou des lèvres abîmées, elle n’est cependant pas particulièrement appréciée des peaux mixtes à grasses. Existant sous plusieurs formes, elle entre dans la composition de nombreux cosmétiques :

– La cire d’abeille jaune : 100% naturelle, elle contient notamment de la propolis et s’avère idéale pour la confection de sticks à lèvres.
– La cire d’abeille blanche : purifiée, elle convient davantage à la peau fragile du visage et peut donc être plus facilement utilisée dans des crèmes.
– La Cera Bellina : cire d’abeille estérifiée, elle donne des préparations plus onctueuses et permet la réalisation de gels fondants.

Les cires végétales, pour plus de possibilités

L’huile de jojoba

Aussi surprenant que cela puisse vous paraître, l’huile de jojoba est une cire végétale naturellement liquide. Se solidifiant en dessous de 10°C, elle maintient le film hydrolipidique de la peau et préserve ainsi son hydratation. Elle s’utilise comme une huile et s’intègre dans de nombreuses recettes (shampoings, masques, crèmes, baumes, etc.).

La cire de Soja

Au contraire du jojoba, la cire de Soja est en réalité une huile végétale hydrogénée. Émolliente et ayant un point de fusion très bas, elle est idéale pour confectionner des bougies de massage, à condition de la choisir sans OGM. Sans fini gras, elle peut également entrer dans la composition de crèmes hydratantes mais n’est pas la meilleure pour ça.

La cire de Carnauba

Sécrétée par les feuilles d’un palmier originaire du brésil, la cire de Carnauba a un très fort pouvoir filmogène. Principalement utilisée pour la réalisation de mascaras, elle augmente la résistance des sticks et/ou rouges à lèvres et épaissit les baumes. Elle est celle qui se rapproche le plus de la cire d’abeille et constitue donc une parfaite alternative vegan.

La cire de riz

Obtenue à partir de l’enveloppe du grain de riz ainsi que de son germe, la cire de riz est un très bon co-émulsifiant. Capable d’épaissir et de stabiliser les crèmes, les baumes ou les laits corporels, elle confère un toucher très doux et très agréable aux émulsions. Seul bémol, elle ne donne pas de très bons résultats quand elle est utilisée seule.

La cire de Candelilla

Elle a la particularité d’être très dure et cassante, et de se solidifier très rapidement. Elle est l’une des cires ayant le meilleur pouvoir filmogène et facilite le démoulage de baumes à lèvres ou rouges à lèvres, en leur offrant une très bonne tenue. Tout comme la cire de Carnauba, elle est une très bonne alternative vegan à la cire d’abeille.

Tags: / /