fbpx

Syndrome du côlon irritable : conseils et astuces au naturel

© De SizeSquare's /shutterstock.com

Douleurs abdominale, ballonnements, flatulences, crampes d’estomac, diarrhée, constipation… Si vous êtes coutumière de tous ces symptômes, c’est que vous souffrez très certainement du syndrome du côlon irritable (SCI). Trouble intestinal très fréquent, il ne fait pas partie des pathologies graves mais peut s’avérer très handicapant au quotidien. Voici quelques conseils et astuces au naturel pour vous soulager.

Souvent causé par le stress, le syndrome du côlon irritable est la plupart du temps également lié à un problème d’alimentation. Contrôler davantage votre assiette peut donc vous permettre d’atténuer considérablement les symptômes du SCI. Il est d’ailleurs conseillé de tenir un « journal alimentaire », afin de cerner les aliments et/ou associations d’aliments qui posent problème, et de réagir en conséquence.

Les aliments qui aggravent le Syndrome du côlon irritable

Sont concernés le lait et autres produits laitiers, les édulcorants, ainsi que le thé noir ou le café. Limitez également les fruits ayant tendance à fermenter comme le kaki, le raisin, les figues, les châtaignes, les cerises, le melon/melon d’eau et les prunes.

Faites de même pour les légumes qui font travailler le système digestif de manière importante : le chou-fleur, l’artichaut, les épinards, l’oignon, la roquette, les concombres ou le céleri. Évitez aussi les épices et les boissons gazeuses contenant de la caféine et du cola.

De manière générale, évitez également les repas trop lourds et, à contrario, les périodes de jeûne trop longues. Buvez bien tout au long de la journée, mâchez lentement et faites aussi souvent que possible des promenades digestives et du sport.

Les aliments conseillés

Oeufs, poissons et viandes blanches

Fort heureusement, il existe des aliments avec lesquels vous ne risquez pas d’empirer les choses. Parmi eux, vous trouvez notamment les œufs, les poissons et les viandes maigres, à consommer toutefois avec modération.

Céréales

Enfin, et sous certaines conditions, les pâtes, le riz et autres céréales peuvent être consommées. Soyez toutefois attentif lorsque vous en mangez : chez certaines personnes, elles peuvent aggraver les symptômes.

Fruits et légumes

Vous pouvez également vous tourner vers les légumes, à condition qu’ils soient débarrassés de leur peau et qu’ils ne fassent pas partie de la liste précédente… Une grande majorité des fruits frais, et la pomme en particulier, sont par ailleurs conseillés.

Remèdes naturels : 4 plantes pour vous aider

La Mauve

Si malgré toutes vos précautions alimentaires vous continuez de souffrir, pensez à boire régulièrement des tisanes et/ou décoctions de mauve. Cette dernière est reconnue pour ses vertus anti-inflammatoires et apaisantes.

Préparez-vous une tasse chaque soir afin de profiter de ses bienfaits.

La Mélisse

La mélisse, quant à elle, permet d’atténuer les crampes et les ballonnements.

Vous pouvez en boire jusqu’à deux tasses par jour, de préférence après les repas.

Le Fenouil

Grâce à ses propriétés antispasmodiques, le fenouil est également recommandé en cas de syndrome du côlon irritable. Il prévient effectivement la formation de gaz dans le tube digestif, et stimule la production de suc gastrique.

Facilitant la digestion et réduisant les maux d’estomac ainsi que les ballonnements, il se boit en infusion, à raison d’une à deux tasses par jour. À consommer de préférence une quinzaine de minutes après les repas.

La Menthe poivrée

La menthe poivrée, enfin, possède des vertus antispasmodiques très efficaces contre la plupart des symptômes du SCI. En facilitant la digestion et en améliorant la fonction des muscles autour de l’estomac, elle calme les douleurs du tube digestif et prévient la diarrhée.

Elle peut se prendre sous forme de capsules, en infusion ou encore sous forme d’huile essentielle. Dans ce cas, une trace sur la langue suffit dès l’apparition des symptômes.

Tags: / / / /