Tout savoir sur les cosmétiques au lait d’ânesse

© everst / shutterstock.com

Comme beaucoup d’autres produits naturels, le lait d’ânesse est utilisé depuis des siècles pour ses nombreux bienfaits et propriétés beauté. Riche en vitamines, minéraux et oligo-éléments, il est un très bon tonique cutané. De nouveau sous le feu des projecteurs depuis quelques années, ce remède précieux et délicat souffre cependant du revers de la médaille. Utilisé à tort et à travers par l’industrie cosmétique, il vaut mieux parfois l’éviter. Suivez le guide pour tout savoir sur le sujet !

Les bienfaits du lait d’ânesse sur la peau

Contenant de nombreuses vitamines, le lait d’ânesse est un allié anti-âge naturel. Préservant la jeunesse de la peau, il lutte contre le vieillissement cutané, réduit visiblement les rides et laisse ainsi la peau plus lisse.

Riche en antioxydants et en acides gras essentiels, il est connu pour tonifier et assouplir la peau. Ainsi, les peaux sèches à très sèches l’apprécient tout particulièrement car il a la particularité de soulager et faire disparaître les sensations de tiraillement.

Le lait d’ânesse possède également des propriétés hydratantes et ré-équilibrantes, idéales pour tous les types de peau. Stimulant la synthèse du collagène, indispensable à l’élasticité et à la fermeté de l’épiderme, il contribue à régénérer la peau en profondeur.

Idéal pour les peaux sensibles et abîmées

Très proche du lait maternel, le lait d’ânesse a les mêmes effets que ce dernier sur la peau fragile des tout-petits, mais aussi des adultes. Apaisant efficacement les peaux sensibles et/ou sujettes aux rougeurs, il lutte aussi contre les agressions extérieures en boostant les défenses cutanées. Adoucissant et réparateur, il agit tout en douceur et vient en aide aux peaux les plus abîmées.

Ainsi, il fait très souvent le bonheur des peaux très sèches, matures ou souffrant de dermatoses diverses telles que le psoriasis ou l’eczéma. Les savons saponifiés à froid artisanaux sont notamment l’un des meilleurs moyens de profiter au maximum des bienfaits du lait d’ânesse. Associé à des huiles et beurres végétaux, il n’en est que plus efficace !

Quels produits choisir ?

Comme c’est souvent le cas avec les actifs naturels, le lait d’ânesse est mis en avant dans toutes sortes de cosmétiques, pas toujours aussi bons pour la peau qu’il n’y parait. Bourrés d’huiles pétrochimiques, d’ingrédients synthétiques, d’EDTA ou encore de perturbateurs endocriniens, ces produits aux packaging mensongers ne contiennent souvent que très peu de lait d’ânesse. Très souvent lyophilisé afin d’être utilisé plus facilement, il est de ce fait privé de tous ses bienfaits ou presque.

Afin de profiter au mieux de toutes les vertus de cet ingrédient d’exception, préférez des cosmétiques certifiés bio et naturels, ne contenant aucune substance polémique. Veillez à ce que le lait incorporé dans ces formules le soit en quantité suffisante. 40% minimum pour un savon et 4% minimum pour un produit non rincé. L’idéal est qu’il ait été utilisé frais ou cru et soit issu d’un élevage local (ou tout du moins français) qui respecte l’animal, sa santé et son cycle naturel de lactation.

Notez que la production artisanale de lait d’ânesse ne provoque aucune souffrance animale. Les ânons ne sont pas séparés de leurs mères avant d’être totalement sevrés, et les ânesses choyées par les éleveurs. Un contexte idéal loin d’être respecté dans certains élevages, d’où l’importance de vérifier la provenance et les certifications du produit avant de l’acheter !

Tags: / /