fbpx

Choisir son déodorant : quels ingrédients faut-il bannir ?

© Sergey Ryzhov / shutterstock.com

En matière de cosmétiques naturels, on se concentre généralement sur les soins de beauté. Mais qu’en est-il des produits d’hygiène ? Sont-ils exempts de tout produit chimique ? Malheureusement non. Il vous faut en effet être tout aussi vigilants lorsque vous choisissez votre gel douche ou votre dentifrice, que votre crème visage ! Afin de ne pas vous perdre parmi trop d’informations, concentrons-nous aujourd’hui sur les principaux ingrédients à bannir de vos déodorants…

Faites la chasse aux produits chimiques

Un déodorant, sans danger pour votre santé comme pour l’environnement, ne doit pas contenir les ingrédients suivants. Assurez-vous donc de les éviter absolument :

Alcool, alcool éthylique ou éthanol

Utilisé pour ses effets antiseptiques, l’alcool a aussi un fort pouvoir desséchant. Irritant, il peut provoquer rougeurs et picotements importants sur cette zone où la peau est très fragile et sensible.

Sels d’Aluminium ou aluminium chlorohydrate

Ces derniers bloquent le processus naturel de transpiration et perturbent ainsi le bon fonctionnement du corps. Plus grave encore, ils sont mis en cause dans le développement du cancer du sein.

Gaz propulseurs

Se cachant sous les noms de butane, éthane, isopentane, pentane ou propane. Tous sont des substances extrêmement polluantes, néfastes pour l’organisme comme pour l’environnement.

Paraben et méthylparaben

Conservateurs très courants malgré leur dangerosité. Ils sont notamment susceptibles de favoriser le développement de cellules cancéreuses, principalement en cas de cancer du sein.

PEG ou Polyéthylène Glycol

Agent humectant, il résulte d’un procédé de fabrication très polluant. Il s’avère également très irritant pour les peaux les plus sensibles ou les plus abîmées, après une épilation par exemple.

Triclocarban et triclosan

Ils sont très appréciés par l’industrie cosmétique pour leurs propriétés antibactériennes. Le problème : ils perturbent la flore bactérienne naturelle de notre peau et rendent ainsi les mauvaises bactéries plus résistantes.

Privilégiez plutôt les déodorants naturels et biologiques, certifiés Ecocert, bien moins dangereux, et tout aussi efficaces pour la plupart !

La solution du déodorant maison

Plus simple que de décortiquer systématiquement les étiquettes, vous avez la solution du fait-maison. Une très bonne façon de contrôler les ingrédients de votre déodorant, tout en prenant soin de votre santé. Voici donc, sans plus attendre, deux recettes aussi simples qu’efficaces de déodorants à faire soi-même !

Déodorant fraîcheur à l’aloe vera

Dans un bol, mélangez :

4 c. à s. de gel d’aloe vera
2 c. à s. de bicarbonate de soude cosmétique
10 gouttes d’huile essentielle de palmarosa

Versez le gel obtenu dans un contenant propre et hermétique. Prenez une petite noisette du produit et appliquez sous chaque aisselle. Se conserve 2 à 3 mois dans le corps du réfrigérateur. Peut se congeler si vous en avez fait une trop grande quantité. (recette Bicar&co)

Déodorant crème onctueux

Faites fondre au bain-marie doux (l’eau ne doit pas bouillir) :

2 g de cire de soja
10 g d’huile de coco

Hors du feu, ajoutez ensuite :

5 g d’arrow root
8 g de bicarbonate de soude
4 gouttes d’huile essentielle de palmarosa

Mélangez bien et versez le tout dans un petit pot propre et hermétique. Une fois solidifié, prélevez-en une petite noisette que vous viendrez appliquer sous chaque aisselle. Se conserve 6 mois à température ambiante et à l’abri de la lumière. (voir la vidéo)

Tags: / / / / / / / / /