fbpx

Quinoa : bienfaits santé et risques écologiques

© stockcreations / shutterstock.com

Contrairement aux idées reçues, le quinoa n’est pas une céréale, mais une chénopodiacée, tout comme la betterave, les blettes ou les épinards. Eh oui ! Souvent qualifié de « pseudo-céréale », le quinoa est cultivé depuis plus de 7000 ans en Amérique du Sud. Capable de pousser dans des conditions difficiles, il possède de nombreuses qualités, le rendant très intéressant d’un point de vue nutritionnel. Un petit trésor de la nature qu’il faut toutefois choisir avec précaution.

Qualités nutritionnelles et bienfaits

Source de protéines végétales

Particulièrement riche en protéines dites « équilibrées », le quinoa est une mine d’or pour les végétariens, ainsi que pour toute personne souhaitant réduire sa consommation de viande. Représentant entre 12 et 20% de son poids sec, ses protéines sont présentes à hauteur de 3 à 5g aux 100g, une fois le quinoa cuit. Contrairement aux autres végétaux, il contient également tous les acides aminés dont nous avons besoin, ce qui en fait un aliment complet !

Vitamines, fibres et minéraux

La graine de quinoa est un véritable cocktail de vitamines B, d’antioxydants, de minéraux et d’oligoéléments. Fer, cuivre, potassium, phosphore, manganèse et magnésium font en effet partie de sa composition.

Pouvant pallier l’anémie, il stimule aussi les transit paresseux grâce à ses fibres solubles. Contenant très peu de glucides, il est très utile pour équilibrer l’index glycémique d’un repas, et s’avère donc efficace en prévention du diabète.

Acides gras et satiété

Bien plus gras que les céréales complètes, le quinoa possède toutefois ce qu’on appelle du « bon gras ». Principalement riche en oméga 3, il est bon pour le système cardiovasculaire dans son ensemble.

Permettant de réguler le taux de mauvais cholestérol dans le sang, il augmente également la sensation de satiété et évite les fringales. Un aliment idéal pour les personnes cherchant à perdre du poids et/ou à rééquilibrer leur alimentation.

Une graine sans gluten

Dernier atout majeur du quinoa : il est gluten free ! Il s’impose donc comme la parfaite alternative à certaines céréales, dont le blé et ses dérivés.

Le gluten est présent dans de nombreux produits de consommation courante, et il devient difficile pour les personnes allergiques ou intolérantes de se nourrir correctement. Grâce au quinoa et à sa farine, elles peuvent retrouver le plaisir de manger du pain, des pâtes, de la semoule ou encore des gâteaux.

Les effets pervers de la culture du quinoa

Principalement originaire d’Amérique du Sud, le quinoa, outre ses qualités nutritionnelles, peut s’avérer dangereux pour l’environnement.

En effet, pour répondre à la demande, la culture de la plante s’est intensifiée au Pérou et en Bolivie, au détriment de l’élevage ou d’autres formes d’agriculture. Le risque de cette surproduction ? Appauvrir dangereusement les sols en ne faisant plus de jachères.

D’autre part, il faut savoir que le prix du quinoa augmente considérablement et permet de moins en moins aux habitants du pays de s’en acheter.

Comment faire, alors, pour manger du quinoa sans avoir mauvaise conscience ? Tout simplement en choisissant un produit certifié biologique et issu du commerce équitable ! Ainsi, vous serez assurée de sa qualité et du suivi autour de la production.

Autre solution : opter pour le quinoa français ! Cultivé en France depuis quelques années, il est un peu moins rustique que son cousin sud-américain, mais a le mérite d’être issu d’un circuit court, ce qui limite encore plus son impact écologique.

Tags: / / / /