fbpx

Comment soulager les hémorroïdes avec des astuces naturelles ?

© La corneja artesana / shutterstock.com

Quoi de plus embarrassant que d’avoir des hémorroïdes ? Le plus souvent bénignes, celles-ci n’en sont pas moins extrêmement gênantes, tant sur le plan physique que personnel. Parfois, aller voir son médecin traitant s’avère même inconfortable. À notre courte honte, nous préférons donc garder ça pour nous… à tort ! Car une crise hémorroïdaire non soignée peut vite dégénérer. Si cela vous arrive, pensez donc à consulter, et, en attendant, usez d’astuces pour vous soulager naturellement…

Qu’est ce qu’une hémorroïde ?

Qu’elles soient internes ou externes, les hémorroïdes sont provoquées par une dilatation anormale des veines de l’anus et du rectum. Provoquant généralement de petits saignements, une douleur anale et/ou des démangeaisons, elles prennent la forme de petites boules et sont plus faciles à détecter quand elles sont externes. Si vous souffrez de ces symptômes mais ne voyez rien, pensez donc à consulter un médecin !

Les huiles essentielles pour soulager les crises hémorroïdaires

En cas de crise hémorroïdaire interne ou externe, vous pouvez faire appel aux huiles essentielles. Mais attention, pas n’importe lesquelles ! Préférez celles qui ont des qualités anti-inflammatoires, antalgiques, décongestionnantes veineuses et apaisantes. Les plus recommandées dans ce cas sont notamment :

la Lavande Vraie
le Cyprès
l’Hélichryse Italienne
le Lentisque Pistachier

Diluez 1 goutte de l’huile essentielle de votre choix dans 3 à 4 gouttes d’huile d’amande douce, et massez doucement la zone concernée. Répétez 2 à 3 fois par jour et vous devriez rapidement remarquer une nette amélioration des symptômes ! Attention cependant : appliquez toujours les huiles essentielles à l’extérieur pour ne pas agresser les muqueuses internes.

Adapter son alimentation pour éviter la constipation

Les fibres

Afin de limiter les dégâts si vous êtes souvent sujettes aux hémorroïdes, veillez à avoir un régime alimentaire riche en fibres. Celles-ci vont en effet faciliter la digestion et lutter contre la constipation… souvent principale responsable des crises. Vous pouvez notamment les trouver en grande quantité dans les aliments suivants :

le son (d’avoine ou de blé)
les figues séchées
l’aubergine
les fruits secs
l’asperge
les tomates
la patate douce
les haricots
les céréales complètes

Faites attention également à boire suffisamment d’eau au cours de la journée. Cela favorisera l’élimination des selles en douceur et limitera les douleurs lors de la défécation. Loin d’être glamour mais indispensable… Pensez donc à toujours boire entre 1,5L et 2L par jour. Bien sûr, si vous faites du sport, augmentez les quantités en conséquence.

Les aliments laxatifs

Vous pouvez enfin faciliter le transit intestinal en consommant des laxatifs naturels. Prenez soin en effet d’éviter leurs versions synthétiques, susceptibles de provoquer des irritations, et donc, d’empirer les choses.

Bien plus efficaces que leurs cousins médicamenteux, les laxatifs naturels se cachent notamment dans :

la verveine
le miel
l’huile d’olive

Lutter contre les hémorroïdes grâce aux plantes

Parmi les plantes les plus efficaces contre les hémorroïdes, internes ou externes, on trouve communément :

l’hamamélis
l’aigremoine
la vigne rouge

Anti-inflammatoires, apaisantes et décongestionnantes, elles se consomment en tisane, à raison de 2 à 3 tasses par jour, jusqu’à amélioration et/ou disparition des symptômes.

Utilisez le pouvoir de l’eau pour soulager les douleurs

Sous forme de glaçons, elle peut enrayer immédiatement toute crise hémorroïdaire. En effet, le froid agit comme un anesthésiant et un anti-inflammatoire. Massez vos hémorroïdes pendant quelques minutes avec un bout de glace et vous serez rapidement soulagée. Pour ne pas vous brûler, vous pouvez d’ailleurs l’envelopper dans une serviette.

Tiède, elle peut enfin réduire considérablement douleurs, enflures et démangeaisons. Pour cela, prenez un bain de siège de manière quotidienne. L’action de l’eau va faire disparaître les hémorroïdes au fil des jours. Si vous optez pour cette méthode, faites-en sorte de bien vous sécher après chaque bain, en tamponnant à l’aide d’un linge propre.

Faire un bain de siège avec des huiles essentielles

Si vous souffrez d’hémorroïdes, vous savez que la douleur en période de crise peut être très intense. Souvent, votre médecin vous aura prescrit des crèmes et suppositoires pour vous soulager, mais cela peut encore rester insuffisant. Entre 2 prises, il vous sera alors possible de vous faire un bain de siège pour vous soulager. Vous pouvez également le faire après être allé à la selle. Cela vous nettoiera, sans vous faire mal en vous essuyant. Pour cela, vous aurez besoin : D’une bassine assez large et profonde pour que vos fesses trempent. Pour votre confort, sachez qu’il existe des bassins qui peuvent se poser sur vos toilettes. Vous serez ainsi à la bonne hauteur. En étant accroupi, vous allez pousser votre hémorroïde vers l’extérieur, et c’est loin d’être idéal. Sinon, mieux vaut remplir votre baignoire avec 10 cm d’eau de hauteur. D’eau tiède ou chaude. Celle du robinet fera très bien l’affaire, pour éviter tout risque de brûlure. De l’huile essentielle hémorroïdes. Vous pouvez choisir l’arbre à thé (connu également sous le nom de tea tree), la lavande vraie ou encore la menthe poivrée, qui elle vous apportera de la fraîcheur et va anesthésier la zone douloureuse. Faites votre bain de siège durant 15 et 20 minutes et n’hésitez pas à ajouter de l’eau chaude en cours de route, en cas de besoin.

Tags: / / / / / /