fbpx

Sinusite passagère et chronique : astuces et remèdes naturels

© Image Point Fr / shutterstock.com

Qu’elle soit passagère ou chronique, la sinusite est une inflammation des sinus relativement fréquente. Fort heureusement, il est tout à fait possible d’en venir à bout naturellement, et de manière très efficace ! Par les plantes ou par action mécanique, apprenez comment la soigner et comment la prévenir, quelle que soit la saison. Vous allez enfin pouvoir respirer !

Les lavements nasaux

Bien que cela puisse sembler tout bête, le lavage de nez est sans doute l’astuce de référence pour lutter contre les sinusites. En effet, la majorité des microbes, virus et bactéries se logent volontiers dans les cavités nasales. Bien installés, ils sont difficiles à déloger et engendrent donc plusieurs semaines de maladie, voire certaines complications. Le nettoyage du nez, lorsqu’il est réalisé quotidiennement, permet donc de les éliminer efficacement et de limiter les infections et récidives.

À l’aide d’une pipette de sérum physiologique ou d’une corne à lavement, remplie d’eau salée, effectuez deux à trois lavages de nez par jour. Penchez votre tête au-dessus du lavabo de manière à avoir une narine en haut et l’autre en bas, en gardant la bouche ouverte. Versez doucement la moitié du produit dans la narine du haut et laissez-le s’écouler par en bas, puis recommencez de l’autre côté. Effectuée régulièrement, cette technique permet de prévenir la maladie.

Les inhalations contre les sinusites

Idéales pour déboucher et purifier les voies respiratoires, les inhalations sont votre deuxième atout dans le combat contre la sinusite. Pour cela, vous avez le choix entre les inhalations aux huiles essentielles, ou aux plantes médicinales.

Inhalations aux huiles essentielles

Choisissez-en deux parmi les huiles essentielles suivantes :

Eucalyptus radié
Menthe poivrée
Lavande vraie
Pin sylvestre
Sapin pectiné
Thym

Versez ensuite 4 gouttes de chaque dans un grand bol d’eau bouillante et placez-vous au-dessus, la tête sous une serviette.

Inhalations aux plantes

Côté plantes, vous avez le choix entre l’Eucalyptus ou le Thym. Prélevez une petite poignée de feuilles séchées et jetez-les dans un inhalateur ou un grand bol d’eau bouillante. Placez alors votre visage sur l’embout de l’inhalateur ou penchez-vous au-dessus du bol.

Les bonnes pratiques de l’inhalation

Dans les deux cas, respirez les vapeurs pendant 8 à 10 minutes, à raison d’une fois par jour pendant 4 à 5 jours. Au-delà, vous pouvez réaliser ces inhalations en entretien et/ou en prévention à hauteur d’une à deux fois par semaine en période critique.

Les jus, tisanes, infusions et sirops

Radis noir

Sous forme de jus, le radis noir favorise la fluidification du mucus et libère rapidement le nez. Veillez à respecter les dosages indiqués sur la notice.

Echinacée

Puissant immunostimulant, l’échinacée permet de prévenir mais aussi d’enrayer les sinusites. Buvez 1 à 6 tasses de tisane par jour jusqu’à amélioration.

Bourgeons de sapin

Afin de dégager les voies aériennes, consommez des tisanes ou des sirops de bourgeons de sapin, en respectant les précautions d’usage.

Gingembre

Réalisez une infusion avec quelques rondelles de gingembre frais, 1 à 2 fois par jour. Le gingembre va notamment fluidifier les mucosités et faciliter leur expulsion.

Les cataplasmes d’argile

Réalisez, pour commencer, une pâte en mélangeant un peu d’argile verte à de l’eau minérale. Appliquez-la ensuite en couche généreuse sur les ailes du nez et laissez agir une vingtaine de minutes avant de rincer à l’eau claire. Cela va avoir pour effet de décongestionner tout en soulageant la douleur. À renouveler 1 à 2 fois par jour, jusqu’à amélioration.

Tags: / / / / / / /