fbpx

Shinrin-yoku : et si vous preniez un « bain de forêt » ?

© stockfour / shutterstock.com

Lorsque vous êtes particulièrement stressé(e) et/ou fatigué(e), il vous arrive très certainement de prendre des bains relaxants. Si cela vous semble être la meilleure option pour évacuer les tensions, c’est que vous ne connaissez pas encore le Shinrin-yoku. Signifiant littéralement « bain de forêt » en japonais, cette pratique consiste tout simplement à se promener dans les bois, afin de recharger ses batteries…

Apparu au Japon au début des années 80, le Shinrin-yoku est une thérapie préventive, qui consiste à puiser l’énergie dont nous avons besoin dans la nature, et plus particulièrement dans les arbres. Considérée comme farfelue au début, cette pratique a, depuis, su faire ses preuves ! Plusieurs études scientifiques ont effectivement reconnu ses nombreux bienfaits sur l’organisme. Véritable technique de méditation, elle permet notamment de se reconnecter à soi-même et d’améliorer son bien-être intérieur.

Le Shinrin-yoku : comment ça marche ?

Le principe est simple : il vous suffit d’aller faire une promenade en forêt et de parcourir au moins 2 à 4 km. L’objectif est de prendre votre temps et de mettre tous vos sens à contribution, pour profiter pleinement de l’instant.

Écoutez le chant des oiseaux, appréciez le clapotis des cours d’eau ou guettez le vent dans les feuilles. Humez la bonne odeur du bois, des plantes, des fleurs, ou encore de la terre. Observez le paysage qui vous entoure, les mouvements de la nature, admirez l’organisation des insectes.

Effleurez les écorces fines et épaisses, caressez les fleurs sauvages, chatouillez les feuilles… Si vous avez les connaissances pour, n’hésitez pas à croquer une ou deux baies, quelques noisettes ou de petits champignons !

Les bienfaits du « bain de forêt »

Coté santé, le Shinrin-yoku permet d’augmenter et de booster vos défenses immunitaires. En effet, les arbres libèrent des bactéries – les Phytoncides, qui, une fois inhalées, renforcent les défenses de l’organisme. Notez qu’elles varient selon la forêt dans laquelle vous décidez de vous rendre, et dépendent du taux d’humidité, de la luminosité, du type d’arbres ou encore de la pression atmosphérique. N’hésitez pas à découvrir régulièrement de nouveaux coins de verdure, afin de profiter des bienfaits d’autres lieux naturels !

Marcher en forêt va également améliorer votre endurance et préserver votre système cardio-vasculaire, tout comme n’importe quelle autre activité sportive. Bien que le rythme imposé par le Shinrin-yoku soit plus lent que la majorité des autres disciplines, il vous permet malgré tout de vous dépenser et de marcher au moins une demi-heure par jour. Au fil du temps, vous vous sentirez plus énergique, et surtout plus en forme.

Enfin, cette pratique possède un réel effet apaisant sur l’esprit. Principalement entouré de vert, vous évacuez le stress, la colère et sortez même progressivement de l’état dépressif, si tel est votre cas. Dans cet environnement calme et serein, agissant comme un sédatif naturel, votre pression artérielle diminue et vos tensions musculaires disparaissent. Votre cerveau lui-même fonctionne un peu au ralenti, vous procurant alors une réelle sensation de bien-être. Totalement déconnecté(e) du monde extérieur, vous vous retrouvez et en ressortez transformé(e) !

Tags: / / / / / /