Qu’est-ce que le microbiote et comment en prendre soin ?

Le corps humain est composé de nombreux micro-organismes qui permettent de lutter contre les infections et autres pathologies. Dans le cas d’un déséquilibre du microbiote, votre corps peut se retrouver en proie à ces agents pathogènes, c’est pourquoi il est important de prendre soin de son microbiote…

Qu’est-ce que le microbiote humain ?

Un microbiote est un ensemble de micro-organismes, tels les bactéries, les virus et les microchampignons, qui vivent dans un environnement spécifique. Dans le cadre du corps humain, on compte plusieurs microbiotes, également appelés « flores ». Un déséquilibre de ces flores peut entraîner des pathologies plus ou moins sérieuses, c’est pourquoi il est essentiel d’en prendre soin. Principalement réparties entre le système digestif (microbiote intestinal), la peau (flore cutanée) et les muqueuses vaginales (flore vaginale), ces millions de bactéries participent à la digestion ou à la fermentation des aliments, limitent les infections, dégradent des déchets toxiques néfastes et nous protègent contre certains agents pathogènes. Le champ d’action du microbiote est particulièrement étendu, en effet, ce dernier peut avoir un impact sur :

  • L’immunité ;
  • Le métabolisme ;
  • L’humeur…

Les conséquences d’un déséquilibre du microbiote intestinal

Comme le microbiote agit sur de nombreux aspects de notre corps et de notre cerveau, un déséquilibre de ce dernier peut se manifester de diverses façons telles que :

  • Déprime, anxiété, irritabilité, nervosité…
  • Diarrhée, constipation, flatulences, ballonnements…
  • Troubles du sommeil ;
  • Mauvaise haleine ;
  • Problèmes de peau ;
  • Troubles de la sphère ORL ;
  • Troubles vaginaux, mycoses, irritations… ;
  • Troubles de la mémoire et de la concentration, migraine, fatigue ;
  • Douleurs articulaires…

Prendre soin de son microbiote intestinal

Également appelé « flore intestinale », notre microbiote digestif est essentiel pour notre système immunitaire. Indispensable également à la digestion des aliments, le microbiote intestinal participe à l’assimilation de certains nutriments et participe à la synthèse de vitamines. Voici nos astuces pour prendre soin de votre flore intestinale :

Consommer des fibres

Les bactéries qui constituent votre microbiote se nourrissent essentiellement de fibres. C’est pourquoi il est important de veiller à l’apport de fibres dans votre alimentation. Il est conseillé d’en ingérer 30 g par jour. Si vous pourriez donc consommer une grosse portion d’épinards par jour pour vous assurer d’un apport en fibres suffisant, il est tout de même mieux de diversifier au maximum l’origine de ces fibres. Voici une liste des aliments les plus riches en fibres :

  • Les amandes et fruits secs ;
  • Les pâtes complètes ;
  • Le pain complet ou aux céréales ;
  • Le son brut ;
  • Le cassis ;
  • L’avocat ;
  • Les haricots secs ;
  • Les flocons d’avoine ;
  • Les petits pois ;
  • L’artichaut ;
  • Les lentilles ;
  • La noix de coco ;
  • Le riz sauvage ;
  • Les olives noires ;
  • Le chocolat noir ;
  • Les épices…

Consommer des produits laitiers

Les produits laitiers transformés contiennent des probiotiques. Ces bactéries, également appelées ferments lactiques, viennent renforcer le microbiote intestinal. Si les produits laitiers ont la réputation de ne pas être les plus digestes, ils permettent pourtant de maintenir une diversité du microbiote intestinal. Les yaourts, le fromage de vache, de chèvre ou de brebis peuvent donc participer au bon fonctionnement de votre flore intestinale, tout comme les préparations à base de lait fermenté telles le lait ribot ou encore le lassi. Si vous digérez mal les produits laitiers, sachez qu’il existe des solutions alternatives :

  • Les produits lactofermentés : la choucroute, les pickles, le kimchi…
  • Les produits travaillés en saumure : les cornichons, les olives noires…
  • Les boissons fermentées : le kombucha, le kéfir…
  • Les probiotiques sous la forme de compléments alimentaires.

Limiter la consommation de sucre

Une alimentation riche en sucre peut avoir des conséquences néfastes sur la santé de votre microbiote intestinal en favorisant les bactéries pro-inflammatoires. Essayez donc d’éviter le sucre au maximum et préférez des alternatives comme les fruits, la compote, le miel ou le sirop d’érable. Cela vaut également pour les édulcorants, dont la consommation régulière peut déséquilibrer la flore intestinale.

Prendre soin de son microbiote vaginal

La flore vaginale permet de lutter contre l’apparition d’infections telles que les mycoses et autres inconforts vaginaux. Le principal moyen de la préserver est de ne pas trop l’embêter ! Évitez donc les douches vaginales et les nettoyages trop agressifs de vos parties intimes et privilégiez l’utilisation d’un savon intime doux, qui va participer au bon équilibre de votre microbiote vaginal.

Prendre soin de son microbiote cutané

Dans un contexte sanitaire délicat, nous avons tendance à accentuer notre hygiène afin d’éviter au maximum les bactéries et les virus. Pour autant, toutes les bactéries ne sont pas mauvaises, la preuve en est avec le microbiote. Si nous n’allons pas vous conseillez d’arrêter de vous laver pour préserver votre flore cutanée, nous ne pouvons que vous conseiller d’utiliser des produits nettoyants doux. Ces derniers vont en effet préserver l’équilibre de votre flore cutanée ! Évitez les produits alcalins comme le savon, l’eau micellaire et les nettoyants à base de sulfates et optez plutôt pour des huiles végétales ou les laits et lotions démaquillantes et rincez votre peau à l’eau claire.