fbpx

Cosmétique maison : bien choisir ses conservateurs et antioxydants

© surpriseme / shutterstock.com

L’une des plus grandes craintes quand on se lance en cosmétique maison, c’est la mauvaise conservation des produits. On a souvent tendance à se dire que, puisque qu’elle est faite main, votre crème aura tendance à se garder moins bien et/ou moins longtemps. Pourtant, si vous appliquez correctement les règles, vos préparations peuvent se conserver sans problème, jusqu’à plusieurs mois pour certaines ! Voici donc quelques conseils pour vous aider à réaliser vos cosmétiques et les conserver au mieux.

Bien préparer pour bien conserver

Première chose à faire lorsque vous confectionnez vos produits à la maison : respecter les règles d’hygiène ! Veillez donc à utiliser des ustensiles et contenants propres et secs, afin de limiter au maximum l’éventuelle prolifération de germes et bactéries dans vos cosmétiques.

Deuxième règle indispensable, évitez au maximum le contact direct avec les matières premières ou le produit fini : utilisez cuillères, spatules et mini fouets pour la confection de vos cosmétiques ou pour prélever votre produit avant de l’appliquer.

Dès que votre produit contient de l’eau (aloe vera, hydrolat, eau minérale, etc.), placez-le systématiquement au frais, malgré l’ajout d’un conservateur. Faites attention de ne rien mettre dans la porte du réfrigérateur : les variations de chaleur y sont trop importantes.

Dernier conseil : ne fabriquez pas de trop grandes quantités ! Plus vous aurez de produit, plus celui-ci aura tendance à « tourner ». Contentez-vous donc de petits formats, dans la limite de 50ml pour les cosmétiques visage et 100ml pour les cosmétiques corps.

Antioxydants pour cosmétique maison

Très efficaces contre le rancissement des huiles et des beurres végétaux, les antioxydants permettent une meilleure conservation de ces produits. Il convient donc d’en ajouter dans les préparations « grasses », et ne contenant pas d’eau (chantilly de karité, baume à lèvres, etc.). Celles-ci peuvent se garder jusqu’à 6 mois quand elles sont bien conservées.

La vitamine E : appartenant à la famille des vitamines liposolubles, elle retarde le rancissement et s’avère très bonne pour la peau. Comptez 3 gouttes pour 100ml.

L’huile de romarin : idéale pour conserver les produits contenant des huiles et des beurres. À utiliser à hauteur de 5 à 15% selon les cosmétiques réalisés.

L’extrait CO2 de romarin : plus puissant que l’huile du même nom, il est aussi plus stable. S’emploie entre 0,02 et 0,4% selon les recettes.

L’extrait liquide de propolis : comme tous les produits de la ruche, cet antioxydant et antibactérien est 100% naturel. Comptez également 3 gouttes pour 100ml.

Conservateurs naturels et sans dangers

Ici, il s’agit de limiter la prolifération des germes, microbes et autres bactéries dans les préparations aqueuses. Fongicides, microbicides et antibactériens puissants, les conservateurs naturels prolongent la vie des cosmétiques pendant plusieurs semaines. Attention cependant à ne pas dépasser la date limite d’un mois, par précaution.

L’extrait de pépins de pamplemousse (EPP) : faisant partie des conservateurs naturels les plus efficaces, il s’utilise à hauteur de 0,6 à 1%.

Le sodium benzoate : naturellement présent dans certains fruits, il s’emploie de 0,1 à 0,5%. Il est plus efficace lorsque qu’il est utilisé avec l’EPP à 0,5%.

Le cosgard ou ecogard : conservateur de synthèse, il est très doux et sans risque pour la peau. S’utilise entre 0,2 et 1% du produit fini.

Tags: / /