fbpx

L’air intérieur en hiver : comment en faire un allié pour la peau ?

Chaque année, c’est le même constat : les rigueurs de l’hiver mettent notre jolie peau à rude épreuve. Joues en feu, lèvres gercées, nez qui pèle… : pour limiter les dégâts avant de ressortir affronter le froid, les soins cocooning et nourrissants volent à notre secours. Mais savez-vous que l’air intérieur, asséché par les radiateurs, peut lui aussi agresser votre peau ? Voici quelques conseils pour vous en faire un allié, quitte à réduire la température de quelques degrés.

Le chauffage, aussi agressif que le froid ?

Quand les températures baissent, on a tendance à pousser le chauffage au maximum. Et malheureusement, les conséquences ne se font pas attendre : l’air intérieur devient plus sec et l’eau qui se trouve à la surface de la peau s’évapore plus rapidement. Entre stries, ridules et tiraillements, des signes de déshydratation peuvent alors apparaître. Autre effet négatif des radiateurs : ils accentuent considérablement la différence de températures entre l’intérieur et l’extérieur. S’il ne fait que 0°C à l’extérieur et que vous chauffez votre appartement à 22°C, le choc peut être important pour votre peau. Vous pouvez alors ressentir des picotements désagréables ou encore observer des rougeurs au niveau de vos pommettes ou des ailes du nez : c’est trop pour les petits vaisseaux fragiles de votre visage.

Se chauffer correctement pour une peau éclatante

Pour limiter les effets néfastes du chauffage sur votre peau, commencez par régler vos radiateurs sur une position inférieure. Selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME), la bonne température dans une habitation tourne autour de 19°C dans les pièces à vivre et de 17°C dans les chambres à coucher. Si vous êtes du genre frileux, tenez bon : c’est le moment de mettre un pull en plus, de vous envelopper dans un plaid ou de vous réchauffer les pieds avec une bonne bouillotte. Votre peau vous en remerciera ! Malgré tout cela, vous grelottez toujours ? Ne vous contentez pas de pousser le chauffage. Si vous ressentez une sensation de froid même lorsque vous êtes bien emmitouflée et si, en plus, vous observez des traces de moisissures ou d’eau sur vos murs, évaluer le degré d’humidité de votre logement peut être une bonne idée. L’isolation de votre logement est peut-être à revoir.

En hiver, gare aux routines beauté asséchantes

Ça y est, vos radiateurs sont bien réglés ? Pour limiter les agressions intérieures, pensez aussi à adoucir votre routine beauté ! Nos conseils d’hiver vous aideront à garder une peau souple et confortable jusqu’au printemps prochain. Pour obtenir des résultats optimaux :

  • Limitez le recours à l’eau du robinet, surtout si vous rougissez. Souvent trop calcaire, l’eau peut s’avérer très agressive sur une peau déjà sensibilisée.
  • Faites du sur-mesure. Certaines parties du visage, comme les joues, réagissent plus vivement que d’autres au froid ou à l’air sec. Alors n’hésitez pas à utiliser des crèmes différentes en fonction des besoins de chaque zone.
  • Si vous continuez à utiliser des gommages, bien utiles pour éliminer les peaux mortes, allez-y doucement. Évitez impérativement les gros grains et espacez les applications pour laisser à votre peau le temps de reconstruire son film hydrolipidique.
  • Et avant de sortir, n’oubliez pas votre cache-nez. C’est encore la meilleure option pour épargner le choc du froid à votre peau…

Vous verrez, avec une routine douce et un appartement ni trop chaud ni trop humide, vous devriez pouvoir limiter le recours aux baumes ultra nourrissants — même au cœur de l’hiver !