Huiles essentielles, huiles végétales et hydrolats : faisons le point

© Slavica Stajic / shutterstock.com

Quand on se lance dans la cosmétique maison, on croule vite sous les informations et il n’est pas toujours facile de faire le tri parmi les nombreux produits à notre disposition : huiles essentielles, huiles végétales et hydrolats ou eaux florales, comment différencier et utiliser à bon escient ces matières premières, indispensables pour la réalisation de nos tambouilles ? Sans plus attendre, faisons le point sur tous ces produits qui vous veulent du bien.

Huiles essentielles : puissantes et concentrées

Actif le plus puissant pouvant être extrait d’une plante, l’huile essentielle ou HE est principalement obtenue par distillation ou, dans le cas des agrumes, par pression à froid. Au cours de cette opération, la vapeur d’eau va venir extraire les composés aromatiques de la plante, avant de se condenser. Au sortir de cette condensation, une phase aqueuse (majoritairement composée d’eau) et une phase huileuse sont obtenues puis séparées, la phase huileuse correspondant à l’essence distillée de la plante, autrement appelée huile essentielle.

Substances très puissantes, les huiles essentielles s’en trouvent terriblement efficaces, mais tout aussi dangereuses (neurotoxiques, photo-sensibilisantes) si elles sont mal utilisées. Sauf exception, elles sont d’ailleurs formellement interdites aux nourrissons, jeunes enfants, femmes enceintes et allaitantes et personnes âgées ou fragiles, du fait de leur concentration. Mieux vaut donc prendre ses précautions avant de les manipuler !

Pour en savoir plus sur les dangers et mises en garde relatives à l’utilisation des huiles essentielles, c’est par ici !

Hydrolats et eaux florales : doux et légers

Si la distillation a pour but principal d’extraire l’huile essentielle d’une plante, il en résulte également une phase aqueuse. Eh bien voilà notre hydrolat ! Plus précisément, il s’agit de la vapeur d’eau après extraction de l’huile essentielle et condensation : contenant une infime quantité de composés aromatiques solubilisée, l’hydrolat se voit donc doté des mêmes propriétés qu’une huile essentielle, la dangerosité en moins.

Beaucoup plus doux et donc moins agressifs que l’essence elle-même, les hydrolats sont une bonne alternative pour les nourrissons et jeunes enfants, ainsi que les femmes enceintes et les personnes fragiles. Les eaux florales, quant à elles, sont des hydrolats réalisés exclusivement à partir de fleurs : on parlera donc d’eau de rose, d’eau de fleur d’oranger, d’eau de bleuet mais jamais d’eau de romarin, par exemple. Si toutes les eaux florales sont des hydrolats, tous les hydrolats ne sont pas des eaux florales.

Une publication partagée par @stiou_pab le

Huiles végétales : riches et nourrissantes

Les huiles végétales, ou HV, sont généralement obtenues par pression à froid, ce qui a pour avantage de ne pas altérer leurs propriétés. Issues de graines et de noyaux, les huiles végétales ont des textures et des couleurs différentes, contrairement aux HE et aux hydrolats qui, visuellement, se ressemblent à s’y méprendre. Pour avoir des huiles de qualité, il vaut mieux les choisir vierges et extraites par première pression à froid. Pleinement actives car non modifiées, elles vous apporteront tous leurs bienfaits.

Très intéressantes en cosmétiques, les huiles végétales sont principalement nourrissantes, protectrices, assouplissantes et régénératrices, et peuvent être utilisées par tout le monde, à condition de ne pas y être allergique (un test dans le pli du coude suffit à écarter les doutes). Efficaces quand elles sont utilisées pures, elles peuvent aussi servir de base de massage mélangées à des huiles essentielles.

Tags: / / /