fbpx

Les baies de goji : un super alicament à adopter

© grafvision / shutterstock.com

Arrivées dans nos magasins bio et parapharmacies voici une dizaine d’années, les baies de goji sont parées de toutes les vertus. Effet de mode mis à part, voilà ce qu’il faut retenir de ce petit fruit qui s’avère à l’usage un super alicament.

Le goji : la clé de la jeunesse éternelle

Les baies de goji sont présentes depuis plus de 2000 ans dans la pharmacopée chinoise, l’une des 5 branches de la médecine chinoise, qui s’intéresse aux plantes médicinales. Dans les hauts plateaux de l’Himalaya, ces baies sont considérées comme un trésor national naturel et sont surnommées « La clé de la jeunesse éternelle ». Dans la médecine chinoise et tibétaine, le vrai goji est employé pour drainer les reins et le foie, booster la libido et renforcer le système immunitaire pour lutter contre les états d’épuisement.

Le goji contient des acides gras, des vitamines et plus de trente oligo-éléments et minéraux riches en antioxydants. Il se trouve traditionnellement sous forme de baies séchées. Mais on peut le trouver également sous forme de poudre, de gélules, de jus et même de baume. Les plus patients peuvent planter dans leur jardin un Lycium barbarum, l’arbuste qui produit les baies de goji, et attendre qu’il donne ses premières récoltes.

Les baies de goji riches en oméga-3 et en protéines

Une des propriétés de ces petits fruits est de contenir autant d’oméga-3 que la chair de cabillaud et 10% de protéines de plus que l’orge ou le blé. Il possède aussi 15% de bêta-carotène de plus que les carottes. Le goji peut donc compléter une alimentation faible en protéines carnées.

Disponibles désormais dans les boutiques bios, pharmacies et sur internet, il faut cependant se montrer vigilant sur sa qualité et sa provenance. Les scientifiques et les spécialistes privilégient le Lycium Barbarum cultivé en Chine, dans la région de Ningxia. Les producteurs n’emploient pas de pesticides et privilégient une culture traditionnelle.

Vous pouvez également choisir des baies en provenance du Tibet. Plus difficiles à trouver, elles sont généralement plus onéreuses, mais vous aurez le plaisir de partager deux jolies légendes. La première raconte que des moines d’un monastère qui en trouvaient dans leur fontaine en consommaient régulièrement et prolongèrent ainsi leur espérance de vie. L’autre raconte qu’un médecin chinois vécut jusqu’à 250 ans en consommant quelques baies chaque jour. Mais faute de registre d’état civil, rien ne permet d’authentifier ces affirmations.

Comment consommer les baies de goji ?

Voici deux recettes de smoothie pour tester les bienfaits du goji :

1 / La première mélange 10 baies de goji séchées avec 2 poignées de feuilles d’épinards, une banane, 4 bouquets de brocolis, 1 cuillère de beurre de cacahuètes et de flocons d’avoine, plus de l’eau.

2 / La seconde consiste à mixer 2 yaourts avec 4 kiwis épluchés, du sirop d’agave et quelques baies de goji séchées.

Les plus gourmands essaieront la tarte aux pommes et baies de goji. Vous mettrez une dizaine de baies à tremper dans du rhum pendant une heure. Vous procédez comme pour une tarte aux pommes traditionnelle mais vous parsemez une poignée de noix concassées et les baies avant d’enfourner votre tarte durant trente minutes. Enfin, vous pouvez aussi consommer le goji sous forme de jus de fruit.

En gélule, en boisson, ou en préparation culinaire, il serait dommage de faire l’impasse sur les baies de goji dans notre alimentation.

Tags: /