fbpx

L’Aromathérapie et les Huiles Essentielles : comment ça fonctionne ?

© Gilmanshin / shutterstock.com

On vous parle très souvent d’huiles essentielles mais jamais vraiment d’aromathérapie, cette médecine alternative qui puise sa force directement dans la nature. Procédés d’extraction, usages, précautions, contre-indications, vous serez incollable sur le sujet !

L’Aromathérapie, c’est quoi ?

Pour faire simple, l’aromathérapie n’est autre que l’utilisation des huiles essentielles, dans le but d’améliorer notre santé et notre bien-être. Si les bienfaits de certaines plantes sont connus depuis l’Antiquité, leur utilisation sous forme d’essences aromatiques remonte au début du XXème siècle seulement.

Développée grâce au chimiste René-Maurice Gattefossé et au docteur Jean Valnet, l’aromathérapie est aujourd’hui accessible à tous.

Comment extraire une Huile Essentielle ?


Les huiles essentielles sont des essences aromatiques directement issues des plantes et plus précisément de leurs feuilles, fleurs ou écorces. Afin de les obtenir, il existe plusieurs méthodes d’extraction donc voici les 3 principales :

La distillation

La distillation est un procédé qui utilise la vapeur pour extraire les substances aromatiques des plantes. Cette technique permet d’obtenir deux produits bien distincts : d’un côté une huile essentielle, et de l’autre un hydrolat.

L’expression

Principalement utilisée pour les agrumes, l’expression consiste tout simplement à presser mécaniquement les zestes frais jusqu’à ce qu’ils libèrent leurs essences. Les huiles essentielles ainsi obtenues s’appellent également des « essences ».

L’extraction au CO2

Reposant sur un procédé très complexe à base de haute pression et de CO2 à l’état supercritique (ni liquide, ni gazeux et à basse température), cette technique permet d’obtenir les huiles essentielles les plus pures, également appelées extraits CO2.

Comment utiliser les Huiles Essentielles ?

Hydrophobes – autrement dit qui n’aiment pas l’eau, les huiles essentielles peuvent s’utiliser de plusieurs manières :

En diffusion, à l’aide d’un diffuseur aromatique électrique.
En olfaction, directement au-dessus du flacon ou sur un mouchoir.
Par application cutanée, diluées ou non dans une huile végétale.
Par voie orale, sur un comprimé neutre ou dans une cuillère de miel, le plus souvent sous la supervision d’un médecin.

Chaque huile essentielle étant différente, elles ne s’emploient pas toutes de la même façon. La méthode d’administration dépendra donc de l’huile essentielle choisie, mais aussi et surtout de vos besoins.

Seul impératif : respecter les dosages indiqués, que ce soit sur la notice ou dans une recette maison.

Quelles précautions prendre ?

Bien que naturelles, les huiles essentielles peuvent s’avérer dangereuses lorsqu’elles sont mal utilisées, notamment pour les plus fragiles d’entre nous.

Elles sont la plupart du temps interdites aux femmes enceintes et allaitantes, aux nourrissons et jeunes enfants, ainsi qu’aux personnes sensibles, présentant certaines pathologies ou suivant un traitement médicamenteux particulier.

Avant de les utiliser, il est donc impératif de vous assurer que l’huile essentielle en question ne possède pas de contre-indications.

N’oubliez pas non plus de faire un test d’allergie. Appliquez 1 goutte dans le pli du coude et surveillez qu’aucune réaction ne survienne dans les 24h.

Enfin, notez que les huiles essentielles sont souvent nocives pour les animaux de compagnie, en particulier les chats. Veillez donc à ne pas les exposer.

Comment les choisir ?

Disponibles en pharmacies et parapharmacies, ainsi qu’en magasins bio ou sur internet, toutes les huiles essentielles ne se valent pas.

Vérifiez qu’elles soient pures, 100% naturelles, d’origine biologique et chémotypées (ce qui signifie qu’elles proviennent d’un laboratoire et que le processus d’extraction est parfaitement maîtrisé).

Tags: / / /