fbpx

Le vernis semi-permanent : pour ou contre ?

© Dev_Maryna / shutterstock.com

Depuis quelques années, le vernis semi-permanent envahit les nail-bars pour le plus grand plaisir des manucures addict. Il s’agit d’un vernis qui offre pendant deux à trois semaines une brillance et une tenue incomparables. Cependant, il est essentiel de respecter certaines règles importantes afin d’éviter de vous abîmer les ongles à la longue…

Le vernis semi-permanent, qu’est-ce que c’est ?

L’appellation « vernis » est finalement une erreur de langage puisqu’il s’agit d’un gel acrylique pigmenté. Cette formule permet donc de tenir beaucoup plus longtemps qu’un vernis classique sans s’écailler. Il promet aussi une brillance plus importante, et résiste aux produits ménagers et aux tâches du quotidien.
À la différence d’un vernis classique, le temps de pause est un peu plus important (environ 45min) car il ne sèche qu’avec plusieurs passages sous une lampe UV.
En dehors des initiées, il sera préférable d’opter pour une pose en institut, car les étapes d’application sont très précises et demandent un matériel de professionnel.

Faut-il s’en méfier ?

Non. En respectant toutes les règles de pose, de dépose et de fréquence d’application, vos ongles s’en sortiront sans aucune séquelle !
Premièrement, il s’agira de laisser ses ongles « au repos » tous les deux mois environ et pendant trois semaines afin d’éviter qu’il ne se ramollissent et ne se fragilisent.
Deuxièmement, la dépose est une étape simple mais très importante. On préfèrera le faire directement en Institut, mais il est tout à fait concevable de le réaliser soi-même. (Voir ci-dessous la dépose…)
Et pour finir, ne pas hésiter à hydrater ses ongles à l’aide d’une huile spéciale cuticules, ou d’huile de coco très régulièrement.

Les étapes de pose du semi-permanent

La manucure

Toute pose de vernis semi-permanent sera précédée au minimum d’une manucure classique, afin de retirer les résidus, de pousser les cuticules et de limer les ongles pour leur donner la longueur et la forme souhaitée.

Le dégraissant

À l’aide d’un coton imbibé d’un liquide dégraissant (cleaner), on viendra retirer toutes les particules grasses de l’ongle afin que la première couche de base-coat tienne parfaitement.

Le base-coat

On appliquera une base transparente (qui servira à protéger l’ongle des pigments de couleur du gel) qu’on fera sécher 120 secondes sous une lampe UV. Après le passage sous la lampe on repassera du produit dégraissant sur la base.

La couleur

L’application de la couleur s’apparente à la pose d’un vernis classique. On passera deux couches pour une meilleure tenue, qu’il faudra faire sécher respectivement sous la lampe, toujours par session de 120 secondes.

Le top-coat

On appliquera une couche plus ou moins épaisse, selon l’effet de brillance que l’on souhaite donner aux ongles, suivi des 2 minutes de séchage UV.

Le liquide de finition

Pour finir, après le séchage du top-coat, on essuiera chaque ongle avec un liquide de finition. Sans cette étape indispensable, les ongles resteront collants et ne seront pas brillants. On hydratera ensuite avec de l’huile à cuticule qu’on viendra appliquer sur tout le contour des ongles et qu’on massera à la main pour la faire pénétrer.

La dépose, étape primordiale pour ne pas sensibiliser l’ongle

La dépose n’est pas une étape compliquée, mais si vous cédez à la tentation d’arracher votre vernis semi-permanent, vous vous apercevrez rapidement que vos ongles en sortiront abîmés et ramollis. Encore une fois, privilégiez la dépose en institut, mais si vous n’avez pas le temps et que la repousse de vos ongles est trop importante, voici la marche à suivre :

Coté matériel, il vous faudra un dissolvant AVEC acétone, des cotons, et du papier aluminium.

Préparez 10 petits bouts de coton, ainsi que 10 carrés d’aluminium d’environ 5cm de chaque côté.
Pour chaque ongle, imbibez généreusement un bout de coton de dissolvant, placez-le sur l’ongle, et maintenez-le à l’aide du carré d’aluminium qui vous servira à réaliser une papillote autour du bout de votre doigt. Cette méthode apportera de la chaleur au dissolvant, indispensable pour que ce dernier fasse effet. Laissez poser 30 min environ. Vous connaissez « Edward aux mains d’argent » ? Vous en êtes désormais la réincarnation ! Une fois le temps écoulé, en retirant les papillotes, le vernis partira avec. Si vous voyez qu’il est tenace sur certains ongles, pas d’inquiétude, reposez la papillote en ajoutant un peu de dissolvant sur le coton et laissez poser quelques minutes supplémentaires.

Vous voici désormais parée pour vous lancer les yeux fermés dans l’expérience du semi-permanent !