fbpx

Le No-Poo ou l’art de ne plus se laver les cheveux

© shutterstock.com

Vous connaissez cette nouvelle tendance ? Peut-être que non, alors votre réaction a plutôt été de vous demander ce que c’était que cette bête-là ? Pour les novices, le no-poo est le diminutif de no-shampoo. Le but est d’espacer au maximum ses shampoings habituels pour finir par complètement éliminer cette étape de votre vie et tous les produits chimiques qui vont avec. Vous voyez d’ici votre chevelure poisseuse et infestée de parasites capillaires ? Vous allez vite changer d’avis, la tendance nous vient tout droit des Etats-Unis et elle fait déjà un carton auprès des néophytes ! Alors pourquoi pas vous ?

Étape 1 : Une cure de désintox de shampoing … pour limiter le sébum !

Vous souhaitez vous mettre au no-poo ? Évidemment le but n’est pas de provoquer un périmètre de sécurité à chaque fois que vous sortez de chez vous à cause du sac de noeuds bizarroïde et malodorant que vous portez sur la tête. Alors, allez-y doucement et surtout, ne brûlez pas les étapes ! Au début, il va falloir espacer vos shampoings habituels au maximum pour amorcer la « désintox » capillaire car plus on lave, plus les cheveux graissent.

On vous annonce la couleur : le top, c’est d’atteindre 1 mois sans shampoing !
Pour continuer à pouvoir vous regarder dans le miroir sans avoir envie de filer sous la douche illico, on trouve des astuces ! Vous ne soupçonnez pas les propriétés lavantes de l’après-shampoing : il a pourtant une base douce de lavage qui peut vous aider à espacer les shampoings, sans pour autant graisser vos racines. Appliquez la texture sur votre cuir chevelu puis sur les longueurs. Ajoutez un filet d’eau pour émulsionner. Laissez poser, puis rincez !
Vous pouvez utiliser également la fécule et l’argile en poudre comme shampoings secs : déposez la matière à l’aide d’un gros pinceau sur vos racines, puis brossez votre chevelure pour répartir la matière. Vous êtes prête pour sortir !

Notre conseil : choisissez bien votre mois-sans-shampooing si vous ne voulez pas que Jules parte en courant ! Les vacances d’été sont souvent la bonne période : entre baignades et bronzette, les cheveux patientent et restent naturellement ondulés : on y voit que du feu !

Etape 2 : Plus de shampoing mais des substituts

Au bout de ce premier mois detox, vous pouvez commencer à les laver avec la recette magique… Vous vous imaginez déjà dans un cours de potion avec Hermione Granger, un tube à essais, une feuille de salsepareille, une mèche de cheveux et 3 clous de girofle à faire flamber avant de pouvoir faire votre premier « shampoing » ?

Détrompez-vous, la recette est simple : diluez une cuillère à soupe de bicarbonate de soude dans un bol d’eau tiède, mouillez vos cheveux puis répartissez votre mélange en massant. Rincez une première fois. Procédez ensuite au deuxième rinçage avec 1/4 de verre de vinaigre de cidre dilué avec un verre d’eau tiède. Quelques gouttes d’huile essentielle Ylang Ylang pour la brillance et le parfum et le tour est joué ! Commencez doucement en alternant ce mélange avec un shampooing doux : au bout de quelques semaines, vous pourrez utiliser cette recette à chaque lavage !

Prête à vous lancer ? Dernières astuces à adopter au quotidien pour vaincre les cheveux gras : inutile de vous recoiffer 15 fois dans la journée, ou de passer systématiquement par peigne-sèche-cheveux-lisseur, le sébum en raffole ! Pensez aussi que vos cheveux attachés se saliront moins vite (on y touche moins, et ils captent moins la poussière, la pollution…). Enfin, n’oubliez pas de nettoyer votre brosse régulièrement.

Vous avez maintenant toutes les cartes en main pour choisir de vous lancer ou non dans la méthode no-poo.

Tags: