La cosmétique minimaliste, comment consommer moins mais mieux !

Le minimalisme est partout ! Mode de vie, alimentation, décoration, mode, et même du côté des cosmétiques. Il s’agit de vivre avec moins, mais mieux. Comment prendre soin de votre peau et vous maquiller selon les nouveaux modes de consommation cette année ? On vous en dit plus dans cet article.

Qu’est-ce que la cosmétique minimaliste ?

Vous avez peut-être déjà entendu le terme « cosmétique minimaliste » ou encore « slow cosmétique » mais vous n’êtes pas sûre de savoir en quoi cela consiste ? Pas de panique, on vous explique tout ! Ces tendances sont en ligne directe avec les nouveaux modes de consommation des Français : moins, mais mieux. Alors pour les cosmétiques, il s’agit de ne plus acheter tant de produits que vos placards débordent, de vous contenter d’un fond de teint plutôt que 12… Certes, mais pas seulement. Le moins, mais mieux, ne s’attaque pas uniquement à la quantité de produits que vous achetez, mais également à leur qualité. Avec plus de 250 000 évaluations et une note de 4,7/5 sur l’AppStore d’Apple, l’application Yuka est l’un des succès qui nous fait réaliser à quel point la composition des produits alimentaires, cosmétiques et d’entretien intéresse les consommateurs. Si vous souhaitez passer à la cosmétique minimaliste, il vous faudra donc prêter attention à la composition de vos produits, éviter les perturbateurs endocriniens et les produits toxiques pour privilégier les produits naturels et propres, les produits bio en tête, mais pas seulement.

Les effets bénéfiques de la cosmétique minimaliste

Consommer moins, mais mieux, c’est économique, écologique, zéro-déchet et cela pourrait également vous faire du bien ! En effet, consommer moins c’est fabriquer moins, jeter moins et dépenser moins. Vous voilà donc partie pour une jolie démarche pour la planète et pour vous-mêmes. Les effets du minimalisme :

  • Sur la planète : en achetant moins et en privilégiant les marques locales et les produits sains, vous impactez moins négativement la planète en réduisant le transport, les emballages et l’utilisation de produits toxiques ;
  • Sur votre santé : certains ingrédients présents dans vos cosmétiques sont des perturbateurs endocriniens. Ils peuvent donc altérer la façon dont fonctionne vos hormones, et ce n’est pas très sain. Si vous avez tendance à abuser des produits cosmétiques au quotidien, cela peut saturer votre peau et la mettre à mal ;
  • Sur votre porte-monnaie : moins de produits = moins de dépenses, tout simplement !
  • Sur votre moral : vous allez pouvoir ouvrir votre placard de salle de bains sans voir tous vos produits dégringoler, et cela fait un bien fou, tout comme le fait de savoir que vous faites un geste pour la planète au quotidien.

On vide les placards, on trie, on jette

Pour changer vos habitudes de consommation de cosmétiques, il faut partir sur des bases saines. Commencez donc par ouvrir et vider tous vos placards et tiroirs de salle de bains et triez. Vous pouvez déjà jeter tous les produits ouverts que vous n’avez pas utilisés depuis plusieurs mois. Ensuite, faites des choix. Si vous avez 4 palettes de maquillage pour les yeux dans des tons bruns, ne conservez que la plus récente ou celle que vous préférez. Pareil pour les masques et autres gommages. Faites ensuite le point sur ce qu’il vous manque. Parfois, on n’achète pas le bon produit parce que nous en avons plein d’autres, alors qu’ils ne sont pas adaptés. Si vous avez un mascara tout neuf, mais que vous n’aimez pas cette marque, donnez-le et achetez en un que vous allez utiliser. Profitez-en pour tout réorganiser de façon pratique à l’aide de contenants transparents. De cette façon, vous verrez tous vos produits et vous serez plus tentée de tous les utiliser. Si vous souhaitez en savoir plus sur la composition de certains produits, téléchargez une application comme Yuka afin de pouvoir les scanner et savoir si vous les gardez ou non.

Réfléchissez avant d’acheter

Il vous est peut-être déjà arrivé d’acheter une crème ou un shampoing parce que vous avez vu la pub ou qu’une influenceuse en a dit du bien, alors que ce produit ne correspondait ni à votre type de peau/cheveux, ni à votre usage… C’est un produit qui va finir au fond d’un placard et c’est ce qu’on appelle du gaspillage. Alors on réfléchit avant d’acheter un produit, on attend d’avoir fini le sien et on vérifie s’il correspond à notre peau. Le principal concept du minimaliste est de ralentir et de prendre son temps. Vous arrivez à la fin de votre shampoing ? Renseignez-vous sur les marques de shampoings dites « clean », demandez-vous ce que vous recherchez, profitez-en pour tester le shampoing solide, lisez des avis de consommateurs ou encore demandez l’avis d’un professionnel. Le processus d’achat devient alors plaisir et c’est meilleur pour la planète !

Pensez à la cosmétique maison !

Le meilleur moyen de savoir ce qu’il y a dans vos cosmétiques, c’est encore de les fabriquer vous-mêmes ! Alors pourquoi ne pas vous y mettre ? Il existe aujourd’hui tout un tas de livres et de blogs sur le sujet. Crème de jour, masque capillaire, et même blush, vous pouvez tout fabriquer vous-même. Il suffit de vous équiper des composants et des outils de base pour vous lancer. De plus, cette démarche a l’avantage de limiter les déchets puisque vous pouvez acheter vos composants en gros ou en vrac et que vous allez réutiliser vos contenants. Des enseignes sont même spécialisées dans la vente de contenants et de matières premières pour fabriquer ses cosmétiques, comme des huiles essentielles, des bases neutres ou encore des hydrolats. Voici notre sélection pour vous aider à démarrer :