fbpx

Jus de fruits maison : extracteur ou centrifugeuse ?

© K2 PhotoStudio_shutterstock.com

Consommer de délicieux jus (de fruits, de légumes ou les deux mélangés) que vous avez vous-même élaborés peut vite devenir un véritable plaisir. Et ça tombe bien, car en plus d’être bons pour le moral, il sont excellents pour la santé. A condition de les préparer correctement. D’où notre notre question : quelles différences entre une centrifugeuse et un extracteur de jus ?

La centrifugeuse : l’atout peu onéreux

Ne nous voilons pas la face, si dans les rayons des grandes surfaces ou des magasins spécialisés notre regard s’arrête généralement devant une centrifugeuse et non un extracteur, c’est avant tout à cause du prix. Plus abordable, son coût moyen se situe en général autour des 80 euros quand son voisin nous fait tourner de l’oeil avec ses tarifs souvent exorbitants. Pour les budgets riquiqui, vous pourrez même trouver des modèles à partir de 25 euros. Sont-ils efficaces ? Oui. Tiennent-ils sur la durée ? Cela est une autre histoire… Quoi qu’il en soit, que vous l’achetiez une petite vingtaine ou une bonne centaine d’euros, votre centrifugeuse comportera quasiment toujours les mêmes inconvénients.

Les inconvénients de la centrifugeuse

Pour être tout à fait honnête, hormis son prix peu élevé, cette machine très répandue dans les ménages comporte peu d’avantages. Et pour cause : si elle permet d’obtenir de délicieux jus de carotte, d’orange ou encore de fraise, elle est totalement inefficace avec les herbes et les verdures à feuilles. Pour la simple et bonne raison qu’au lieu de presser les aliments pour en extraire leur jus, elle les déchiquette et les projette contre une paroi tranchante qui tourne à vitesse très élevée. Premier inconvénient.

Deuxième point noir de la centrifugeuse : la chaleur produite par la rotation de son tamis endommage les cellules des fruits et des légumes. L’oxydation de ces derniers est immédiate et de nombreux nutriments et enzymes sont détruits dans la foulée. Si vous désiriez faire le plein de vitamines, c’est raté.

Même constat sur la durée de consommation de vos précieux breuvages : si vous vouliez les garder précieusement au frais et les boire quand bon vous semble, sachez qu’avec une centrifugeuse, l’absorption doit se faire dès leur réalisation. Autrement, leurs bienfaits s’évaporent.

Ajoutez à cela trois choses :

– Un gâchis permanent puisque la centrifugeuse n’extrait pas l’intégralité de l’eau présente dans les fruits et les légumes. Il vous suffit de toucher les restes pour vous apercevoir qu’ils sont encore humides.

– Un bruit à réveiller les morts (vos voisins vous aiment un peu plus chaque matin…).

– Une pénibilité de lavage qui atteint des sommets. Nettoyer le tamis est en effet fastidieux et si vous laissez la pulpe sécher, non seulement elle devient encore plus coriace lorsque vous essayez de l’enlever mais elle finit par boucher totalement ce même tamis.

Ça commence à faire beaucoup, vous dites ?

L’extracteur, un véritable allié bien-être

Respectueux des aliments qu’il ingurgite, l’extracteur les broie en douceur, à froid. Résultat : a contrario de la centrifugeuse, aucune oxydation à l’horizon et, mieux encore, les enzymes et autres nutriments ne sont pas détruits lors de la conception des jus. Jus que vous pourrez cette fois élaborer avec des herbes et des verdures à feuilles.

Mieux, si vous optez pour un extracteur, vous pourrez consommer ces boosters d’énergie et de vitalité tout au long de la journée. Sans craindre que le goût ne change ou que leurs bienfaits se soient volatilisés en cours de route. L’extracteur presse également correctement les fruits et les légumes. C’est-à-dire qu’il extrait l’intégralité du jus présent dans ces derniers. Comment le vérifier ? Comme cité plus haut, il vous suffit d’effriter les résidus, la pulpe rejetée pour remarquer qu’ils sont cette fois entièrement secs. Adieu le gâchis et à vous les délicieux carrot cakes ! Les gourmandes en chef comprendront…

Dernier point, entre deux nettoyages de la machine, vous pouvez procéder à un lavage express en 30 secondes chrono. Une fois la conception de votre jus terminée, laissez l’appareil en marche et versez l’équivalent d’un ou deux gros verres d’eau. Patientez une dizaine de secondes et ouvrez le bouchon d’évacuation des liquides. Voilà, c’est tout !

Le prix, seul et unique bémol de l’extracteur de jus

Face à tous ces avantages, il fallait bien qu’il ait au moins un défaut. Celui-ci se situe au niveau de son coût. Si pour les centrifugeuses, les premiers prix font généralement l’affaire, pour un extracteur, c’est une autre histoire. Comptez en effet débourser entre 200 et 300 euros pour vous retrouver avec un appareil solide entre les mains.

Car si d’apparence tous les extracteurs de jus se valent, c’est au niveau de la vis centrale qu’il faut être vigilant. Un produit à faible coût engage des matériaux qui le sont également. Si lors des premières utilisations, tout semble se dérouler comme sur des roulettes, au bout d’un mois ou deux (suivant votre enthousiasme à concevoir des jus frais), une baisse de qualité lors du broyage peut se faire remarquer. Dans le pire des cas, la vis casse sauf que c’est un élément très cher à remplacer…

Néanmoins, s’ils sont onéreux, les extracteurs sont généralement multi-fonctions. Ainsi, certains peuvent également préparer des soupes, des purées, des beurres de graines, des compotes, des bases pour sorbets et glaces et même des pâtes.

Vous avez désormais tous les éléments en main pour aiguiller votre choix. Quel que soit ce dernier, n’en oubliez pas l’essentiel : les jus sont bons pour le moral… et pour la santé !

Lire aussi : Les jus détox à faire soi-même

Tags: / / /