fbpx

Comment pratiquer la méditation : conseils avant de vous lancer

© Kite_rin / shutterstock.com

Stressé(e), constamment fatigué(e), vous avez l’impression d’être déconnecté(e) de vous-même et vous sentez rapidement submergé(e). Et si vous décidiez de lever le pied ? Meilleur moyen pour vous d’y arriver, la méditation vous invite à vous écouter de nouveau, de manière à vous recentrer et à retrouver la paix intérieure. Parfois difficile à appréhender, elle deviendra votre soupape de sécurité une fois que vous l’aurez apprivoisée. Comment pratiquer la méditation ? Voici nos conseils avant de vous lancer…

Une pratique ancestrale

Traditionnellement pratiquée dans le bouddhisme, l’hindouisme, ou encore le taoïsme, la méditation, à l’origine religieuse, se rapproche plus aujourd’hui d’une pratique spirituelle et mentale, sans être forcément reliée à un dogme ou à une croyance en particulier.

Bien plus qu’un simple exercice de relaxation, la méditation apaise l’esprit sur le long terme et vous aide à prendre du recul par rapport aux difficultés du quotidien. Sur le plan personnel, vous vous sentirez plus sereine, et vous affronterez les aléas de la vie avec plus de facilité.

Comment et quand pratiquer la méditation ?

S’il y a bien une chose à savoir avant de vous lancer dans la méditation, c’est qu’il n’y a pas de bonne ou de mauvaise façon de faire. Inutile, donc, de vous flageller si vous ne parvenez pas toujours à aller jusqu’au bout de la séance. N’ayez pas peur de l’échec, il fait partie de la pratique. Plus vite vous saurez l’accepter sans jugement, plus vite vous ressentirez les bienfaits de la méditation.

Un seul impératif cependant : il faut la pratiquer de manière régulière ! Méditer pendant 2h tous les trois mois ne vous sera d’aucune utilité. En revanche, vous accorder ne serait-ce que 5 petites minutes par jour peut changer votre vie ! Pour cela, choisissez un endroit calme, où personne ne peut venir vous déranger. Matin, soir ou milieu de journée, faites comme vous voulez du moment que ça vous convient.

Lors de vos séances, installez-vous confortablement, en tailleur les paumes de main sur les genoux ou sur une chaise, les pieds bien ancrés dans le sol. Fermez les yeux et concentrez-vous sur votre respiration. Vous pouvez rester dans le silence complet ou mettre une musique douce si cela peut vous aider. Et dès qu’une pensée survient, observez-la sans jugement puis revenez à votre pratique.

Pour quels bienfaits ?

Premier objectif : mettre fin aux bavardages inutiles de votre esprit. En observant consciemment vos pensées, quelles qu’elles soient, vous apprendrez à les laisser filer sans y prêter attention. De la même façon, stress, préoccupations et émotions négatives se dissiperont au profit du bien-être. Vous pourrez alors vous concentrer sur l’essentiel et focaliser votre énergie sur les bonnes choses. Vous serez alors plus efficace, concentrée et attentive à ce qui vous entoure.

La technique la plus simple pour atteindre cet objectif est d’écouter votre respiration. Soyez consciente des poumons qui se gonflent et se dégonflent, des mouvements de va-et-vient, tout en gardant un rythme régulier et paisible. Ne cherchez pas à maîtriser les choses, observez simplement. Si vous vous laissez happer par une pensée, acceptez-le et revenez tout naturellement à votre respiration. Très vite, vous atteindrez durablement un état de bien-être et de clarté.

Tags: / / / /