Quelles solutions pour traiter l’acné kystique ?

Si l’acné est un trouble cutané qui concerne principalement les adolescents, ce n’est pas toujours le cas. L’acné kystique est un type d’acné sévère qui découle généralement d’un déséquilibre hormonal. On vous aide à lutter contre l’acné kystique !

Acné kystique : qu’est-ce que c’est ?

L’acné kystique tire son nom du fait qu’elle cause des lésions sous-cutanées appelées kystes. Il s’agit d’une forme d’acné sévère et particulièrement douloureuse. Les kystes qui apparaissent sous la peau peuvent être difficiles à déloger et laisser de vilaines cicatrices. Ce type d’acné peut se manifester autant à l’adolescence qu’à l’âge adulte et est généralement dû à un déséquilibre hormonal. La combinaison de certains facteurs peut également jouer un rôle, comme le tabac, certains médicaments, l’utilisation d’une pilule contraceptive, la pollution…

Généralement localisée sur le bas du visage, au niveau des joues et du menton, l’acné kystique peut également se propager dans le dos ou sur les fesses. Il n’existe pas vraiment de remèdes naturels contre l’acné kystique. Les solutions les plus répandues étant même particulièrement controversées comme les traitements du type Roacutane ou encore Curacné. Cependant, il existe quelques solutions qui peuvent vous aider à traiter l’acné kystique, à limiter sa propagation ou encore à réduire la douleur qui l’accompagne.

Une routine cosmétique stricte et rigoureuse

Une peau mal entretenue ou agressée est un terrain propice à l’apparition de comédons et autres boutons. La qualité et la rigueur de votre routine quotidienne jouent donc un rôle important dans le traitement de l’acné, kystique ou non. En effet, un nettoyage en profondeur avec des produits non-agressifs va débarrasser votre peau de ses impuretés et déboucher les pores. À l’inverse, il est important de ne pas utiliser de produits trop agressifs ou abrasifs, car ils vont stimuler la production de sébum de votre peau, ce qui pourrait aggraver les problèmes cutanés tels que l’acné.

Privilégiez un produit nettoyant qui contient de l’acide salicylique (entre 0,5 % et 1 % pour ne pas trop assécher votre peau) et n’hésitez pas à le laisser poser 1 à 2 minutes avant de rincer. Ensuite, appliquez une crème hydratante adaptée afin de renforcer la barrière hydrolipidique naturelle de votre peau. Cela va lui permettre de mieux lutter contre les agressions extérieures et produire moins de sébum. Optez pour une crème ou un gel hydratant non-gras. Vous pouvez ensuite traiter les kystes à l’aide d’un produit à base de peroxyde de benzoyle, 2 à 3 fois par semaine seulement. Enfin, prêtez attention à l’étape du maquillage. Évitez les produits très couvrants qui pourraient boucher les pores de votre peau et privilégiez plutôt les produits cosmétiques bio à base de poudres minérales. 

Une hygiène de vie irréprochable

Parce que la santé de votre peau passe avant tout par l’intérieur, une hygiène de vie irréprochable est indispensable pour lutter contre les problèmes d’acné. Il est essentiel de prendre soin de votre foie et de votre système digestif en limitant la consommation de produits tels que le chocolat, le sucre raffiné, l’alcool, les produits industriels ou transformés et le café. Privilégiez les aliments riches en fibres et en vitamines comme les fruits et légumes de saison. Pensez à opter pour des ingrédients bio, libres de tout perturbateur endocrinien afin de ne pas aggraver le déséquilibre hormonal. Faites le plein de vitamine B6 qui va aider à réguler vos hormones. Vous la trouverez en bonne quantité dans les aliments comme le poulet, l’avocat et le thon.

Essayez de limiter le stress et de bien dormir. En effet, le stress stimule la production de cortisol. Il va favoriser une peau plus grasse et donc altérer la santé et la qualité de votre peau. L’hygiène au sens propre est également un facteur important dans le cas de troubles cutanés. Pensez donc bien à changer vos draps et serviettes chaque semaine et lavez-les à 60 °C minimum. Vos pinceaux et autres ustensiles de maquillage et soins doivent être nettoyés régulièrement afin de limiter la prolifération de bactéries.

L’intervention d’un professionnel de santé adapté

Si les problèmes de peau sont généralement le terrain des dermatologues, dans le cas d’une acné kystique, il est conseillé de consulter un endocrinologue ou un gynécologue. En effet, il s’agit des deux disciplines le plus à même de gérer un déséquilibre hormonal. Commencez donc par faire une prise de sang afin d’analyser vos taux d’hormones et revoyez votre contraception. Certains contraceptifs hormonaux peuvent en effet favoriser ce type d’acné. Il est donc indispensable de commencer par là en cas d’acné kystique. Un dermatologue peut cependant intervenir pour retirer un ou plusieurs kystes. Mais cela n’empêchera pas les autres de se former et d’apparaître à un autre endroit. Sachez également que ce type d’intervention laisse des cicatrices, que vous pourrez traiter au laser par la suite.

Éviter à tout prix de propager l’infection

Un kyste est un bouton qui ne va pas sortir. Inutile donc d’essayer de le percer, vous risqueriez de le faire éclater sous la peau. Outre la violente douleur que vous allez ressentir, vous risquez de propager l’infection en libérant les bactéries contenues dans le kyste. Si vous souffrez, vous pouvez appliquer un glaçon sur le kyste afin d’apaiser la douleur..