fbpx

Pourquoi privilégier les cosmétiques bio ?

Lorsque l’on parle de cosmétiques bio, nous évoquons en réalité des soins de beauté pour le visage, le corps et les cheveux d’origine naturelle, ayant obtenu une certification par des labels indépendants. La catégorie des cosmétiques biologiques comprend également du maquillage, du vernis, des colorations capillaires, etc. Certes, la naturalité est devenue un concept marketing. Le green washing est d’ailleurs une pratique récurrente chez de nombreuses marques. Cependant, c’est prouvé, les cosmétiques biologiques doivent être privilégiés. Pourquoi ? C’est ce que nous vous proposons de découvrir.

Cosmétiques bio : c’est quoi exactement ?

Avant de nous intéresser aux avantages proposés par les cosmétiques biologiques, penchons-nous sur leur définition. D’après l’article 2 du Règlement européen n° 1223/2009 du 30 novembre 2009, le terme de produit cosmétique désigne « toute substance ou mélange destiné à être mis en contact avec les parties superficielles du corps humain (épiderme, systèmes pileux et capillaire, ongles, lèvres et organes génitaux externes) ou avec les dents et les muqueuses buccales, en vue, exclusivement ou principalement, de les nettoyer, de les parfumer, d’en modifier l’aspect, de les protéger, de les maintenir en bon état ou de corriger les odeurs corporelles ».

En revanche, ce règlement européen ne fait jamais mention des cosmétiques biologiques. Et pour cause ! En Europe et en France, il n’existe aucune réglementation unique à ce sujet. Aussi, pour aider les consommateurs à mieux choisir leurs produits de soins quotidiens, des labels ont été créés par des organismes indépendants. Ce sont, entre autres :

  • Eco Cert : pour obtenir ce label, une marque de cosmétique bio doit inclure au minimum 95% d’ingrédients d’origine naturelle dans ses produits, et au moins 10% de composants certifiés biologiques.
  • Cosmos Organic : cette association française délivre trois labels différents, et l’un d’entre eux certifie que le produit concerné possède 95% d’ingrédients d’origine biologique.
  • Nature&Progrès : pour obtenir cette certification, les marques doivent proposer des cosmétiques composés à 100% d’ingrédients végétaux issus de l’agriculture biologique.
  • Cosmos Natural : 95% des ingrédients doivent être naturels, et 10% minimum de l’ensemble des composants doivent être d’origine biologique.
  • The Friends of Nature and Organic Cosmetics : on retrouve là encore trois niveaux de certification différents, entre 95 et 70% d’ingrédients d’origine biologique.

Les cosmétiques d’origine biologique sont plus respectueux de l’environnement

Comme nous venons de le voir, les cosmétiques certifiés biologiques par les labels indépendants contiennent entre 10% et 100% d’ingrédients issus de l’agriculture bio. Or, ce type d’agriculture possède des impacts bénéfiques sur l’environnement. Moins de pollution environnementale, plus de biodiversité, une qualité de l’air améliorée, une réduction de l’empreinte carbone, une consommation réduite en eau, ce mode de culture alternatif fait partie de la réponse globale au problème du réchauffement climatique. De ce fait, investir dans des cosmétiques certifiés biologiques, c’est s’engager dans le respect de l’environnement et la lutte pour la préservation de la planète.

Les cosmétiques biologiques : une composition plus propre

Outre la présence d’ingrédients issus de l’agriculture biologique, les cosmétiques biologiques se différencient par l’absence de certaines substances nocives, voire dangereuses pour la santé, que l’on retrouve dans les produits de beauté traditionnels. Ce sont, entre autres :

  • Les phtalates, qui sont des perturbateurs endocriniens.
  • Les huiles issues du pétrole, dangereuses pour l’environnement et nocives pour la peau (elles ont tendance à boucher les pores).
  • Les colorants de synthèse, qui possèdent un fort taux d’absorption par la peau.
  • Les substances obtenues par des processus chimiques dangereux, comme les PEG et les PPG, qui génèrent des gaz toxiques.
  • Certains conservateurs, comme les parabens par exemple, le formol et les libérateurs de formaldéhyde. Il s’agit de puissants allergènes et de cancérigènes présumés. Cliquez ici pour en savoir plus.
  • Certains produits d’origine animale ayant porté préjudice aux animaux : la graisse de baleine, l’huile de tortue ainsi que le collagène sont interdits en cosmétique bio. En revanche, le miel et la cire d’abeille sont acceptés.

Les cosmétiques bio, plus efficaces que les cosmétiques traditionnels

Pour mieux comprendre cette affirmation, il faut se pencher sur la composition d’un cosmétique classique. Par exemple, dans une crème de jour, on retrouve 80% d’excipient, pour 20% de principes actifs. L’excipient se compose généralement d’huiles minérales ou de silicones. En revanche, les excipients des alternatives biologiques sont des eaux florales ou des huiles végétales, qui possèdent elles-mêmes certains ingrédients offrant des bienfaits à la peau ou aux cheveux. De ce fait, le pourcentage de principes actifs est bien plus élevé dans les cosmétiques naturels et biologiques. En plus d’être plus respectueux de votre santé, ils sont également plus performants.

Les cosmétiques biologiques sont accessibles à tous les budgets

Il y a encore quelques années, les cosmétiques biologiques étaient affichés à des prix bien plus élevés que les cosmétiques traditionnels. Cependant, aujourd’hui, ces produits de soins sont bien plus accessibles. D’ailleurs, on retrouve dans le commerce et sur les boutiques en ligne des marques certifiées bio à très petits prix. Alors, qu’attendez-vous pour revoir votre routine de soins ?