Manger en pleine conscience : se faire plaisir sans culpabiliser

© Sveta Y / shutterstock.com

Approche bienveillante, respectueuse et douce, la pleine conscience a pour but premier de vous réconcilier avec vous-même et, par extension, de vous réconcilier avec les autres. Étroitement liée à la pratique de la méditation, elle vous plonge pleinement dans le moment présent et vous aide à l’accepter, à l’accueillir et à reprendre votre vie en main. Appliquée à l’alimentation, elle est une aide précieuse pour en finir avec des comportements souvent sources de souffrance.

Retrouver la liberté et la joie de manger

L’objectif premier de la pleine conscience est de vous voir retrouver le chemin du plaisir gustatif et renouer une véritable relation avec ce que vous mangez : trop souvent, vous prenez votre déjeuner sur le pouce ou entre deux dossiers, et dînez les yeux rivés sur votre téléphone portable ou sur l’écran de la télé. Alors qu’ils devraient être des moments plaisants, vos repas ont tendance à devenir contraignants, vous obligeant à mettre vos activités sur pause. En découlent de mauvaises habitudes alimentaires, entraînant elles-mêmes des comportements loin d’être sains : fast food, plats préparés, et grignotage remplacent alors les bons petits plats maison et équilibrés, vous conduisant tout droit dans le cycle infernal et sans fin des régimes hypocaloriques, des sautes d’humeur et de l’effet yo-yo. Et si, prendre le temps de manger, en accordant aux aliments toute l’importance qu’ils méritent, pouvait vous aider à tirer un trait définitif sur les régimes ?

Manger en pleine conscience : les bienfaits

Bien que la pleine conscience ne soit pas à l’origine un outil d’amaigrissement, les comportements alimentaires de notre époque sont si déséquilibrés que celle-ci peut effectivement vous permettre d’atteindre votre poids idéal, sans privation, sans régime particulier et surtout, sans même vous en rendre compte ! En vous concentrant sur le contenu de votre assiette, vous allez redécouvrir le goût des bonnes choses et prendre de nouveau plaisir à bien manger. Vous saurez de nouveau faire la différence entre une faim réelle et une sensation de faim causée par le stress ou l’ennui et, en mangeant moins vite, vous laisserez également le temps à votre organisme de vous envoyer des signaux de satiété. Naturellement, vous réduirez alors les portions, sans pour autant vous restreindre. Pour vous, manger redeviendra alors synonyme de qualité et non plus de quantité. Et les résultats sur la balance ne se feront pas attendre !

Exercice pratique : atteindre la pleine conscience plus facilement

Prenez votre tablette de chocolat préférée. Découpez tous les carrés et posez-les devant vous, bien séparés les uns des autres. Puis, fermez les yeux et mangez-les un par un, en prenant le temps de bien les savourer (en les laissant fondre sur la langue par exemple), jusqu’à n’avoir plus faim. Comptez les carrés restants : il devrait vous en rester beaucoup plus que si vous aviez croqué votre tablette sans réfléchir. Cet exercice vous aide non seulement à vous reconnecter à votre nourriture, mais vous permet aussi d’identifier plus facilement la sensation de satiété. Vous serez ainsi plus à l’écoute de votre corps et saurez quand manger et en quelle quantité. Bien sûr, manger en pleine conscience implique quelques efforts. Toutefois, cela se montre bien moins contraignant que de compter les calories ou de devoir vous priver de choses qui vous font envie : manger de tout en sachant exactement quand vous arrêter, c’est ça la magie de la pleine conscience !

Tags: /