fbpx

Cosmétiques naturels : comment vérifier la composition des produits ?

© Robert Kneschke / shutterstock.com

Délaisser les cosmétiques conventionnels pour des produits plus naturels est sans doute la meilleure chose à faire. Pour votre santé et votre portefeuille, la beauté au naturel n’offre que des avantages sur le long terme. Mais comment vérifier les compositions sans passer des heures dans les rayons ? Comment savoir si l’on achète un mauvais produit ou un bon ? La rédaction vous dit tout !

Vérifier les compositions de vos cosmétiques à l’ingrédient près

Les 2 sites référents et très sérieux à connaître

Si vous ne voulez plus acheter à l’aveugle, vous pouvez vous tourner vers des bases de données spécialement conçues pour cela. Parmi elles, L’Observatoire des Cosmétiques, qui recense non seulement les différents ingrédients utilisés par l’industrie cosmétique et explique les raisons de leur dangerosité, mais qui vous tient également au courant des actualités du secteur, des marques, ou des dernières découvertes. Seul bémol, vous devez adhérer pour accéder à toutes les informations.

Dans le même esprit, La Vérité sur les Cosmétiques vous propose des sujets variés, des tests produits, des analyses et des actualités. Mais ce qui rend ce site surtout très intéressant, c’est sa fonction de recherche, très fournie, explicative et surtout gratuite ! Si vous avez le moindre doute sur tel ou tel composant, il vous suffit donc de le chercher sur le site. Vous saurez rapidement si vous pouvez l’utiliser sans crainte ou au contraire, vous en détourner définitivement !

Les applications mobiles : soyez vigilants !

Bien que les deux bases de données précédemment citées soient disponibles sur tout navigateur internet, il n’est pas toujours simple d’y accéder depuis un téléphone. Si vous êtes dans ce cas, vous pouvez alors opter pour une application mobile possédant les mêmes fonctionnalités. Parmi les plus connues, vous trouverez INCI Beauty et Clean Beauty, ou encore Quelcosmetic, assez récemment lancée par le célèbre magazine de consommateurs, UFC Que Choisir.

Malheureusement, si elles sont plus pratiques d’utilisation qu’un site web (elles permettent en effet de scanner le produit plutôt que d’entrer manuellement le nom des composants), elles ne sont pas fiables à 100%. En effet, ces applications mobiles étant récentes, leurs bases de données sont moins bien fournies et détaillées. Malgré tout, il est intéressant de les utiliser pour se faire une idée de ce que l’on achète en magasin. Vous pourrez toujours revérifier dans le détail une fois à la maison…

Quelques règles de base, simples et rapides pour s’y retrouver

Si vous n’avez pas le temps de faire des recherches par ingrédients, pas de panique : il existe quelques astuces vous permettant d’éviter la plupart des composants toxiques !

1/ Éviter les sigles (EDTA, PEG, SLS…) : Ils cachent en effet des substances potentiellement dangereuses, qu’on aimerait ne pas avoir sur le visage.

2/ Se méfier des termes intraduisibles : Ils indiquent des ingrédients de synthèse (4-Methylbenzylidene, Acetylated Glycol Stearate, etc.).

3/ Fuir les silicones (se terminant par – cone, – one ou – xane) les sulfates et les huiles minérales (paraffin, ceresin, mineral oil, parraffinum liquidum)…

4/ Privilégier certains noms latins (aqua, lavandula angustifolia…) ou anglais (leaf oil, flower extract), désignant des ingrédients d’origine naturelle.

Vous voilà désormais parée pour décrypter toutes les étiquettes et listes INCI qui passeront entre vos mains ! Les cosmétiques chimiques n’auront plus qu’à passer leur chemin !

Tags: / / / /